Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 34
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 00:58:44
Paris: 25 sept 06:58:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ma Louve une nuit vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3773 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 8 sept 2016 à 06:44
Modifié:  9 sept 2016 à 02:23 par Naej
Citer vertical_align_bottom








Ma louve une nuit, quatre saisons…


C’est en empruntant ce chemin escarpé
Que nulle carte ne signalait
Que je la vois allongée
Sur un nid vert de mousse, épais…

Tandis que l’eau tonne son humeur
Dans le lit d’un torrent déchaîné
Je m’approche du nid le visage en sueur
Et je vois à son sein un nouveau né téter…

Je ne me souviens pas avoir été un jour
Aussi émerveillé, autant intimidé
Que devant ce tableau resplendissant d’amour
D’une louve blessée allaitant son bébé…

Quand soudain réveillé je relis ce poème
Je me dis en souriant qu’il est phénoménal
De construire la nuit un tel rêve bohème
Vivre quatre saisons sur ma Louve animale !


Naej






Ma Louve une nuit, quatre saisons
Texte protégé par Copyright
n° 00043414

  Carpe diem...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17501 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 8 sept 2016 à 11:12 Citer vertical_align_bottom

j'aime beaucoup

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
6124 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 9 sept 2016 à 03:11 Citer vertical_align_bottom

Joli rêve Naej qui m'inspire cette variation

La belle empruntant la lisière
On se souvient d’avoir été…
L’eau tonne et roule une prière
Ça baliverne à l’heure du thé.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Gekkeikan
Impossible d'afficher l'image
Un sens interdit en somme ce n'est qu'un sens autorisé pris à l'envers.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
90 commentaires
Membre depuis
23 août 2016
Dernière connexion
13 octobre 2016
  Publié: 9 sept 2016 à 03:38 Citer vertical_align_bottom

Seule la Nature sait nous réserver de tels trésors de contemplation qui atteignent les coeurs là où il faut, pour nous émerveiller.

Une esquisse en mots pour le plaisir des yeux et des lecteurs


merci

  Dieu fait ce qu'il peut de ses mains, mais le diable fait beaucoup mieux avec sa queue.
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 9 sept 2016 à 05:32 Citer vertical_align_bottom

: Naej

Qu'en serait-il autrement d'aimer ce poème !

Un rêve et quel rêve !

Sélénaé Amitiés

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3288 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 10 sept 2016 à 01:39 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Naej
Lecture très sympa pour un poême bien construit.
Quel rêve !
Bonne journée
Cidnos

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 29 oct 2016 à 15:50 Citer vertical_align_bottom

C'est le genre de rêve qui nous emporte et nous fait voyager loin.
Heureux de te lire.

Amitiés.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
In Poésie


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
6889 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 10 jan 2017 à 06:33 Citer vertical_align_bottom

Ce poème parle d'une part d'animalité en toi. Un rêve ou un souhait ?

Hasta la vista, poète !

JB

  La vie commence à chaque instant.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17040 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 5 juin 2017 à 15:43 Citer vertical_align_bottom

Bonjour...

Quand les rêves d'autres gens nous font nous même rêver....un superbe poème, doux et fort bien construit avec ces belles références aux saisons. La louve est certes un animal, mais tes mots me permettent de me la représenter avant tout comme une mère, et j'apprécie cela.
Amitiés chaleureuses.
pyc.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
363 poèmes Liste
11695 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 19 juil 2019 à 05:14 Citer vertical_align_bottom

bonjour NAEJ miroir,
- moi je suis du département (44) en dessous du tien.
- moi aussi j'ai aimé certains chemins de douaniers. pour admirer la "côte" et ses formes de vies.
- j'ai eu envie de trouver davantage de curiosités ailleurs, je n'était pas chez moi, sans quitter cette famille virtuelle, qui commence à m'accepter comme je suis, un chieur, lourd de ses décalages de la pensée, un labyrinthe de formulations qui attendent des demandes d'explications, demandes qui ne viennent pas.
- j'ai commencé à te lire, j'ai commencé par 2014, et les suites.
je me lancerais dans ce qui est avant par la suite.
- une "visu de l'ouest" ça serait bon pour les trombinoscopes.
à + de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1350
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2906] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.