Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 13
· Pichardin
13326 membres inscrits

Montréal: 1er mars 01:52:52
Paris: 1er mars 07:52:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Le cap de la quarantaine. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Jacques

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
22 janvier 2017
  Publié: 20 déc 2016 à 08:31
Modifié:  20 déc 2016 à 10:51 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Les années s'égrènent et ne font jamais de pause.
La quarantaine depuis peu et vous voilà déjà toute morose.
Vous constatez quelques anomalies, en vérité pas grand chose:
bouffées de chaleur, angoisses, sautes d'humeur et autres petites choses
comme votre corps qui se transforme, s'arrondit, se métamorphose,
et voilà que quelqu'un vous affirme que c'est le début de la ménopause;
Vous trouvez cette situation extrêmement angoissante, flippante,
voire insupportable, accablante, intolérable, consternante.
Vous êtes en plein désarroi et avez l'envie de chialer,
vous n'avez plus la silhouette d'hier, vous vous laissez aller...
Et puis vous vous rappelez que c'est moi, le Chieur, qui vous a dit ça,
ce vieil emmerdeur, pas beau, grassouillet, ventru tel un Poussah.
Ouf, vous voilà rassérénée, tranquillisée, vous allez déjà nettement mieux,
ce retour d'âge, ça y est terminé, vous lui faites provisoirement vos adieux.
Et puis vos enfants sont déjà grand maintenant, vous avez un bon métier,
vous vous sentez encore jeune et belle pour votre âge et ça c'est votre vérité.
Vous avez de nouveau l'envie de croquer le fruit défendu,
en femme cougar, comme le dit devinez qui ? le Chieur, bien entendu.
Maintenant vous pensez que la quarantaine n'est plus la fin du monde,
qu'il vous reste à jouir de la vie des millions et des millions de secondes.
Bien sûr ces quarante dernières années se sont bien trop vite écoulées,
mais il vous reste encore à vivre presqu'une éternité.
Et c'est maintenant que commence votre deuxième vie
pleine de bonheur, de couleur, de chaleur et d'envie.
Alors comme vous pouvez le constater, très chère amie,
nous sommes tous là pour vous aider à oublier vos ennuis,
afin que vous dépassiez ce cap que vous trouvez si angoissant
comme certains d'entre nous l'avons subi précédemment.
Enfin pour terminer nous vous souhaitons tous de tout cœur
un excellent anniversaire en vous offrant ce poème et ces quelques fleurs.

 
Esperanza


Rien n'est si doux que le charme d'aimer ..Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1612 commentaires
Membre depuis
9 avril 2010
Dernière connexion
15 janvier 2019
  Publié: 20 déc 2016 à 14:00 Citer     Aller en bas de page



Merci pour ce message d'espoir, car il est vrai que la ménopause est un véritable changement intérieur comme extérieur ..; pas facile parfois ...
Létie

  Létie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 581
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0186] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.