Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 45
· Scattare · zouzou31 · Audrey Deroze
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 03:54:31
Paris: 6 oct 09:54:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Les grandes vacances vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 19 avr 2017 à 09:38
Modifié:  23 mai à 04:03 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Combien d'enfants sur une plage
font des châteaux dans le sable.
Combien de rêves improbables
illuminent leurs visages.

Je les entends encore courir
dans les champs en plein été
leurs joues rouges des plaisirs
comme des bonbons acidulés.

On jouait en toute innocence
rien ne pouvait nous arrêter
Les filles aimaient notre présence.
Tu te souviens des champs de blé.

Aujourd'hui nos maisons sont vides.
Tous les enfants ont grandi.
Ils n'ont plus besoin de guide,
Faut bien qu'ils fassent aussi leur vie.

Ils reviendront sûrement nous voir.
L'été prochain, j'en ai l'espoir
nous garderons nos chers petits :
aux grandes vacances, tout est permis.

Alors on retournera sur la plage
faire des châteaux dans le sable
pour vivre des aventures
à faire leurs cœurs battre la mesure.

On éclairera leur caractère
au vent du large - l'âme légère -
vibrant de jeux en cabrioles,
comme les chevaux qui caracolent.

On leur laissera tous les repères
pour que leurs sourires s'éclairent
pour qu'ils effleurent l'innocence
d'la joie de vivre de leur enfance

pour que les lits de leurs rivières
flirtent en lacets jusqu'à la mer,
et que des rêves inoubliables
illuminent leurs visages.

Ils grandiront de ces "bêtises",
de ces fleurs qui nous enivrent
de petites choses jamais promises
à faire voguer leurs bateaux ivres.

Et nous ... assis dans nos fauteuils,
à l'ombre diluée d'un tilleul,
on se gorgera de leurs fous rires
comme d’une rose ... prête à fleurir.

Cidnos (2017)

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
3554 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 19 avr 2017 à 10:26 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Christophe,

C'est le bonheur total ce tableau poétique,

et un tableau bien réel, je l'espère également !

Ton poème m'a transporté sur cette plage idyllique...

A bientôt

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17507 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 19 avr 2017 à 11:10 Citer vertical_align_bottom

très beau
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a aucun sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
2459 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
7 mars
  Publié: 19 avr 2017 à 11:17 Citer vertical_align_bottom

Un coup de coeur pour ce beau poème

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
5101 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 19 avr 2017 à 13:23 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir,
Tu es lyrique aujourd'hui Christophe. Eh bien ! je t'accompagne volontiers sur ce chemin où le temps n'a pas compromis l'amour que l'on se donne. Belle composition
amitiés

  Poésie, la vie entière
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
13484 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 19 avr 2017 à 14:38 Citer vertical_align_bottom

C'est ravissant Christophe, tu nous offres de belles images

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 août
  Publié: 20 avr 2017 à 01:38 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Christophe,
il en va des châteaux de sable comme des châteaux de cartes, ils sont éphémères mais les souvenirs restent vivaces car en général ce sont des beaux moment d'un bonheur vécu.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
1844 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
3 octobre
  Publié: 20 avr 2017 à 15:44 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Christophe

Et s'égrènent les souvenirs de jours heureux fait de tendresse , de responsabilité et d'accompagnement dans la vie ! Un jour on lâche leurs mains pour qu'ils puissent aller leur chemin .....et le temps passe !
Un beau déroulement de l'envol des enfants et de leur rire qui résonne ....Touchant

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
23 décembre 2019
  Publié: 21 avr 2017 à 01:19 Citer vertical_align_bottom

Qu'il est doux ce poème.. .. je l'adore.... amour bonheur tendresse instants inoubliables...
Ce matin, il est comme un remède ....

Avec toute mon amitié Christophe
V

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 mai 2021
  Publié: 23 avr 2017 à 04:44 Citer vertical_align_bottom

quel magnifique et tendre poème, plein de riches images, de bonheur total, et d'amour!

merci CHRISTOPHE, pour ce merveilleux et talentueux partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
4326 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 25 avr 2017 à 14:09 Citer vertical_align_bottom

Il me parle ce poème Christophe .... après des années de silence, bientôt une petite main reviendra se blottir dans la mienne... une autre génération.

Un rire d'enfant que j'essayerai moi aussi, d'accompagner.



Myo

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 27 avr 2017 à 13:56
Modifié:  27 avr 2017 à 14:01 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Bonjour à tous

Merci à vous pour tous ces commentaires qui sont si souvent agréables à lire.
Et puis c'est toujours sympa d'avoir vos impressions. Savoir comment vous avez perçu un texte.
On peut lire les textes de tellement de manières
Merci pour tout çà.

Christophe

Ps : Chez moi il y a toujours une part de nostalgie .de mélancolie... tu l'a perçue Monsieur Tristanic

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 29 mai 2017 à 17:33 Citer vertical_align_bottom

Je te remercie Nicolas. Tu me fais plaisir. Chouette

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
2282 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 21 juil 2017 à 17:40 Citer vertical_align_bottom

Cidnos,
Très beau poèmequi nous laisse nostalgique car il met en valeur l'enfance, ce temps de l'innocence et des rêves et qui montre qu'elle ne se perd jamais car à chaque génération, elle revient.J'aime tout particulièrement la première strophe.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 2 août 2017 à 13:43
Modifié:  2 août 2017 à 13:44 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Oui l'enfance
A cette age on ne mesure pas souvent la chance qu'on a.
Je te remercie pour ce bien sympathique passage.
Ps : Cette première strophe est aussi ma préférée.
Bonne journée
Christophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1580
Réponses: 14
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0339] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.