Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 122
Invisible : 0
Total : 123
· Jevousaime
13208 membres inscrits

Montréal: 28 sept 12:41:34
Paris: 28 sept 18:41:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Le Clown vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 15 mai 2004 à 04:26
Modifié:  28 oct 2010 à 05:50 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Le Clown


Il était là, assis juste en face de l’artiste, sous ce maquillage burlesque se cachait l’homme, l’âme du clown comique…

Le jeune journaliste embarrassé par son inexpérience ne sut pas vraiment comment démarrer son interview. A qui de l’homme ou du clown, auguste personnage de cirque, fallait-il poser une question ?

Il fixa cet énorme sourire artificiel peint sur le visage du clown et lui demanda…
- en tant qu’artiste, pourquoi avez-vous choisi la profession de clown ?
Cet énorme sourire lui répondit donc,
- pour le rire !
Et il rajouta
- le rire et la dérision sont mes armes parce que je n’ai plus envie de pleurer à cause des autres, alors je me bats avec elles pour oublier.
Le regard du journaliste se fit interrogateur
- pour oublier ?
- oublier la cruauté et la méchanceté.
A ce moment là les yeux du clown reflétèrent une immense tristesse, ne semblant plus faire cas de son interlocuteur il se leva de son siège. Marchant dans la pièce perdu dans ses pensées il se lança dans un monologue.
- de mauvaises fées se sont penchées sur mon berceau pour m’offrir une vie de misère et de pleurs…
Mais j’ai trouvé une armure imparable, bien plus solide que tous les métaux de la terre : le rire.
- rire ?
- pour oublier que la nature m’a vraiment dépourvu de charmes
Il montra comme une excuse son maquillage et son costume
- pour ne pas pleurer sur une hypothétique beauté…
Puis il continua son triste monologue.
- rire ?
- pour oublier les regards moqueurs et les paroles blessantes, et ainsi ne pas laisser les autres se réjouir de mon malheur.
- rire ?
- pour oublier que personne ne peut m’aimer et ne surtout pas leur laisser le sentiment d’avoir su profiter de mes faiblesses.
- rire ?
- pour oublier mon amertume et ne pas prendre au sérieux la pitié que j’inspire aux âmes bien intentionnées.
Le petit journaliste tout penaud n’osant plus trop poser une autre question ne put cependant s’empêcher de dire comme pour se parler à lui-même :
- moi qui pensais que vous aimiez plutôt faire rire…
A ce moment là le clown revint sur ses pas s’assit en face du jeune homme et lui répondit :
- et j’aime faire rire ! Car s’il y a plus malheureux que moi en ce bas monde, je donnerai corps et âme pour aider à soulager. Qui mieux que moi connaît ce qu’est le désespoir ?
- et là où le rire est le plus fort c’est qu’il est une revanche bien méritée à cette vie qui m’insupporte tant !

Triste confession d’un clown comique. Ce soir là notre petit journaliste sut que sous ce grand sourire qui avait bercé toute son enfance de rires et de joies, pouvait se cacher une âme des plus sombres sous l’emprise de la plus grande des souffrances morales.











 
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 15 mai 2004 à 10:14 Citer vertical_align_bottom



Je l'ai déjà lu celle là...

C'est toujours aussi bon d'ailleurs...



Amicalement,

Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
YannikAntoine


Ce que mon coeur crie. C'est avec de l'encre que je l'écris.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1322 commentaires
Membre depuis
26 mars 2004
Dernière connexion
21 décembre 2004
  Publié: 17 mai 2004 à 08:50 Citer vertical_align_bottom

Sabine,

Il me semble que ce clown révolté
par tant de misères qui étouffent le monde ;
porte un prénom que je connais.
Son rire est devenu un "rictus".

Je crie avec lui.
"nomination"

Amitiés
YANNIK

  Yannik Fernandez
Meganyss

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2449 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2003
Dernière connexion
10 novembre 2009
  Publié: 21 mai 2004 à 08:32 Citer vertical_align_bottom

Superbe !
Une idée très originale, bien dévellopée... qui à son charme je dirais!

Un charme que j'ai adoré

  Demain se fait d'aujourd'hui
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 4 août 2004 à 01:41 Citer vertical_align_bottom

Oui déjà Lu je confirme cher Guillaume

Juste que je l'ai remit à la demande qu'on m'a faite

Merci de l'avoir relu

Gros

 
Sims.
Impossible d'afficher l'image
Même le plus bel être u monde ne pourra donner que ce qu'il a.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
2606 commentaires
Membre depuis
7 novembre 2002
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 12 août 2004 à 18:09 Citer vertical_align_bottom

Moi, je dois avouer que c'est ma première lecture et je suis ravis de voir que je ne suis pas seul a aimer raconter les clowns.
Superbe...
Amitié, Serge.

  Sims.
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 25 août 2004 à 01:22 Citer vertical_align_bottom

Cher Yann

On est tous des clown à notre façon... non ?

le rire guérit de bien des maux...

Grand merci à toi

 
Aya


Pourquoi y a t-il tant de questions sans réponses...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
304 commentaires
Membre depuis
15 mars 2004
Dernière connexion
1er juin 2018
  Publié: 25 août 2004 à 17:33 Citer vertical_align_bottom

Cher ISOLA, j'ai adoré ce petit texte qui, ma foi, renferme des idées bien pensées...Continu comme ça!

Amicalement,

Aya

  Will love find a way to your heart or will it be lost in mine?
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 17 sept 2004 à 01:19 Citer vertical_align_bottom

Chère Meganyss

Merci beaucoup d'y avoir donné ton sentiment...

 
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 13 oct 2004 à 01:13 Citer vertical_align_bottom

Cher Serge

Fidèle lecteur ta gentillesse me comble autant que ton talent de poète...

Merci beaucoup d'être passé lire mon clown

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2110
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0229] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.