Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 152
Invisible : 0
Total : 155
· Pichardin · Jean-Claude
Équipe de gestion
· Maschoune
13200 membres inscrits

Montréal: 5 mars 02:02:43
Paris: 5 mars 08:02:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Début de roman Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 16 août 2018 à 05:27
Modifié:  23 août 2018 à 09:56 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Le nez dans son journal
Un café sur la table
Une détente normale.
Journée de vacances appréciable.

Mais aujourd’hui ne se veut point banal,
Absorbée dans sa lecture, elle semble imperturbable.
Un couple qu'elle n'a pas remarqué s'est installé
Chuchotant dans l'ambiance feutrée.

Malgré leur discrétion quelque chose l'interpelle,
La voix de l'homme peut être,
Cette voix traînante oui, elle lui rappelle...
Quelqu’un à des milliers de kilomètres.

Se replongeant dans ses notes
Qu'elle relit depuis un long moment
Cherchant des idées pour son roman.
Elle sourit de cette anecdote.

Mais l'inspiration renaît, reprenant son stylo
Sans un regard vers la table sur sa gauche
Elle note quelques mots pour ébauche.
Puis dans un élan quelque peu macho

Cachée derrière ses lunettes fumées
Se levant de son siège elle le toise
La surprise est de taille et la fait frissonner
Quand leurs regards se croisent.

L'a-t-il reconnue depuis tout ce temps ?
En tout cas elle ne le laisse pas indifférent
Il a paru surpris ou mieux plutôt ébahi
Mais l'instant est furtif et déjà il s'est repris.

Elle se rassoit complètement abasourdie
Cherche dans son minuscule sac
Une carte blanche où elle y inscrit
Une adresse près du lac.

Y scotche une clé de l’hôtel
Un numéro, dessine un papillon pastel.
L'homme, à l'oreille son portable
Sort sur le parvis, c'était inévitable.

Elle se lève à son tour, ôtant ses lunettes
Passe devant lui, sans un mot
Lui glisse dans la main sa carte en cadeau.
Je sais ce n'est pas très honnête...

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16860 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 mars
  Publié: 16 août 2018 à 11:38 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 17 août 2018 à 09:57 Citer     Aller en bas de page


NicoNavel
Contente que cela t'ai plu
Merci à toi

Mido
Merci de ta lecture

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 29 déc 2018 à 03:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Je rejoins les avis précédents. Un texte agréable, le bon début d'un script.

Plus d'écriture depuis ?
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 5 jan 2019 à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage Hubix, au plaisir de te lire
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
20 février
  Publié: 5 jan 2019 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Jean Louis
Ton commentaire me fais plaisir
Plus d'écriture? si j'écris toujours, j'aime cela mais je ne publie plus très souvent.
Amitiés

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 695
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.