Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 98
Invisible : 0
Total : 98
13551 membres inscrits

Montréal: 20 juin 23:18:13
Paris: 21 juin 05:18:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mes sentiments Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 14 juil 2005 à 19:09 Citer     Aller en bas de page

Mes sentiments.

Les sentiments qui m’agitent, sont un flot confondu,
D’une mer qui s’excite, et me berce violemment.
Et le vent souffle, toujours plus fort, sans vraiment de but,
Giflant l’eau, dispersant chaque atome dans le néant.

Tout s’emmêle, se mélange, et s’éparpille en moi,
Le Désordre régit ma vie, c’est mon unique loi.

Un murmure confus arrive parfois à s’échapper,
De mon esprit anarchique, tellement désordonné…
Et il vous donne la vague idée de ce qu’il s’y passe,
Un échantillon flou de ce dont est fait mon espace.

Ce n’est qu’une douce impression qui vous rassure enfin,
Vous le vouliez, alors vous arriverez à vos fins ;

La méthode est simple, l’application, elle, est complexe,
Il n’y a qu’une solution, acquérir ce réflexe :
Écoutez en silence mon cœur, sa mélodie sincère,
Et entendez son doux souffle qui embaume les airs…

Une phrase alors vous apparaîtra, toujours la même :
« Sachez… sachez, que malgré mon silence… Je vous aime… »

27/12/04

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 23 juil 2005 à 09:24
Modifié:  23 juil 2005 à 09:50 par verso
Citer     Aller en bas de page

Voilà sans doute un poème qui a fait moins de bruit qu'un quatorze juillet!. Je suis heureux de m'être arrêté dans cette ruelle et d'avoir regardé dans la vitrine bouger ta poésie. Beaucoup de grâce et de finesse. Des rimes parfaites: ni bâclées, ni forcées. Et si tu tends l'oreille, Julie, tu pourras entendre, parmi tous ces passants, la petite voix de l'un d'eux disant tout bas: "j'aime"

Désolé pour la longueur de ma halte qui espère et voudrait pour toi, avec d'autres à venir, des lectures moins anonymes ou moins pressées.verso.

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 25 juil 2005 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup verso pour cette halte par ici, et pour ton commentaire. La voix du passant m'a fait relever la tête, et j'ai souris. Ca me fait plaisir que tu ai apprécié. Merci encore pour le passage .

Au plaisir,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 25 juil 2005 à 13:12 Citer     Aller en bas de page

Les sentiments sont toujours complexes.
Ils s'agitent et nous laissent perplexes.

J'ai bien amimé
Amicalement
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 25 juil 2005 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Oui, exactement. C'est dur de les contrôler, ou non, c'est impossible, tout comme de les comprendre totalement; et c'est pas toujours simple de les montrer aussi... Bref comme tu dis, complexe tout ça...

Merci d'être passé, contente que tu ais aimé

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 25 juil 2005 à 16:44 Citer     Aller en bas de page

J'ai pas pu contrôler mes sentiments, j'ai aimé ma lecture!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 25 juil 2005 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

On a même un superbe exemple en image pour appuyer cette thèse selon laquelle les sentiments ne se contrôlent pas et que C'est tout de même remarquable !

Merci beaucoup Yvano !

Au plaisir,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 30 juil 2005 à 06:57 Citer     Aller en bas de page

Je savais pas que je pouvais faire autant d'effet que ça mdr. J'vais être gênée si ça continue !

Merci beaucoup Rachid, encore une fois, ravie que ça te plaise autant. Woua et dans tes favoris en plus... . Ça me fait vraiment très plaisir.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2141
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0359] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.