Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 5
Invisible : 0
Total : 6
· Julia Bosch
13226 membres inscrits

Montréal: 5 févr 22:59:39
Paris: 6 févr 04:59:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Âme-our vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
4 juillet 2022
  Publié: 28 févr 2019 à 07:29
Modifié:  1er mars 2019 à 03:52 par Ikaro
Citer vertical_align_bottom

Âme-our

Lorsque le soleil s’évade dans ce néant de rose,
J’y crois voir un de tes signes du soir.
Quelque part tu es encore là, auprès de moi,
Même si je sais bien que tout ça n’est qu’illusoire…
Tu as disparu, dans l’aquarelle aux mille couleurs,
Ne me laissant que du noir.
Dans l’attente d’un commencement, qui ne commencera pas :
Tout n’est que présent, sans début sans fin,
L’éternité, sans toi, m’anéantit.
Brouillard au mur inébranlable,
Je ne vois plus rien, de n’avoir d’yeux que pour toi
Et, pourtant je dois… éviter ton regard,
De peur qu’il soit vide lorsque l’on se croise.
Aimer…
Est-ce laisser l’autre être seul...?
Il m'aura fallu te laisser partir.
Tout me semble si faux, c’est vrai…
Ton absence a quelque chose d’intemporel,
Ce n’est pas du temps qu’il me faut.
Comme je regrette,
De ne t’avoir jamais dit,
Que j’avais besoin de toi,
Et tous ces je t’aime à la volée,
N’étaient que de vagues impressions,
Qui me laissaient toujours un goût d’inachevé !
Je l’avoue, l’âme-our, qu’en sais-je ?
Si ce n’est que je l’éprouve,
Et que tu n’es plus là pour danser…

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13581 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 février
  Publié: 28 févr 2019 à 08:07 Citer vertical_align_bottom

C'est superbe ! Je suis sous le charme de ces mots et de ce qu'il véhiculent ...

Merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17613 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 février
  Publié: 28 févr 2019 à 10:49 Citer vertical_align_bottom

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier 2022
  Publié: 28 févr 2019 à 17:05 Citer vertical_align_bottom



Bonsoir Ikaro,

Magnifique !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 676
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.