Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 30
Invisible : 1
Total : 32
· samamuse
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 04:36:05
Paris: 1er mars 10:36:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Au delà du visible Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 9 mars 2019 à 05:21 Citer     Aller en bas de page

Son visage comme une invitation
Sert de miroir à son âme énigmatique
Donnant à son regard une sensation
Au delà du visible, un brin magique.

Ses prunelles étincelantes de vie
Suivent le pas de pensées solitaires.
Un peu de braise emprunté au Stromboli
A décrypter... savoureux mystère.

Des lèvres fines se dessinant à peine
Verrouillées sur l'arôme de ses secrets
Elles en sont à jamais les gardiennes
Ecrin velouté, dont je savoure l'aspect.

Son sourire enjoué et ravageur
S'envole, pour sentir le goût des vents.
Suivant le tracé de ses chemins de baroudeur
Comme une antique clé d'un destin savant.

Ses cheveux, tel un jardin indompté
Suivent ses danses, enflammant son ciel.
Belles mélodies un brin endiablées
D'un homme posé, un rien rebelle.



  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16855 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
28 février
  Publié: 9 mars 2019 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Forgotten Angel


Memento Mori
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
409 commentaires
Membre depuis
16 octobre 2012
Dernière connexion
23 mars 2019
  Publié: 9 mars 2019 à 15:54 Citer     Aller en bas de page


Au travers de vos mots j'ai perçu comme un charme, une beauté mystérieuse qui a traversé les âges, de la Rome antique jusqu'à aujourd'hui, et qui fait la..." renommée " (souvent justifiée ) des latins.
Une bien agréable lecture.

Bon dimanche, amitiés

FA.

  A tous ceux qui ont tendu la main à mon âme égarée sur les chemins du doute, je transmets l'amitié et le profond respect de l'ange aux poings serrés qui veille sur ma route.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
1703 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 février
  Publié: 9 mars 2019 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème Papillon Mystere. Beaucoup de charme à ce portrait! On te sent palpiter.

  SHElene
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
10 février
  Publié: 9 mars 2019 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir PapillonMystere,

Très belle poésie à fleur de coeur !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 9 mars 2019 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir PapillonMystere
Très belle description de l'élu de ton coeur !
Un beau partage et un agréable moment de lecture.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 10 mars 2019 à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous(toutes) pour ces chaleureux commentaires
Pouvoir apprivoiser l'impalpable par la poésie c'est merveilleux
Amitiés
P

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 10 mars 2019 à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous(toutes) pour ces chaleureux commentaires
Pouvoir apprivoiser l'impalpable par la poésie c'est merveilleux
Amitiés
P

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 28 mars 2019 à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

On vous croirez face à un sublime tableau, mais non, je ne le pense pas, alors est-ce la peinture de celui qui vous enflamme ?
De trés beaux vers.
Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
16 février
  Publié: 30 mars 2019 à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Jean Louis
C'est exactement ça!!
J'aime aussi la peinture et l'associer à la poésie, j'adore
Merci

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 576
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0261] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.