Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 31
· alweg
Équipe de gestion
· Maschoune
13206 membres inscrits

Montréal: 7 mars 03:20:23
Paris: 7 mars 09:20:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Apolline Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 23 déc 2019 à 03:12
Modifié:  23 déc 2019 à 04:13 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Apolline

Ses yeux couleur lagon
Sont purs comme un rayon de lune
Doux comme la caresse d’un rêve.
Et sur sa bouche pomme d’amour
Une moue tantôt chagrine, tantôt mutine.

Ses mots parfois sont des tempêtes
Mais son coeur, généreux et honnête
Avec la délicatesse d’un ange
Revient toujours raccommoder le mien
De fils aimants et invisibles.

Aussi fragile qu’insoumise
Elle est citadelle imprenable
Pour qui voudrait l’assujettir
Mais à la félonie se brise
En fragments de tristesse.

Tour à tour ruisseau gracile
Ou torrent impétueux
Armée du désir de toujours progresser
Elle creuse obstinément sa course
Façonne elle-même son chemin

Pour mériter sa grâce
Ne soyez lâche ni mesquin.
La lucidité parfois la brûle
Et son audace alors trébuche
Sur une fraction de doute.

Elle embrasse le monde
Forte de la conviction
Que chaque geste compte
Ne craint de s’engager
Mais rien ne l’embrigade.

C’est une voyageuse
Curieuse de l’ailleurs
Et de toutes saveurs
Lointaines ou ordinaires
Elle jouit sans marchander.

Amoureuse des arts
Elle a pour ambition
De veiller sur les oeuvres,
A ses yeux inestimables trésors
Dans leur temple consacré.

La vie pour elle est un présent
Dont elle prend soin jalousement
Ainsi que de tous ceux qu’elle aime.
Elle illumine chacun de mes jours
Elle est ma fille, ici ma muse.




  MariePaule
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12772 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
7 mars
  Publié: 23 déc 2019 à 05:34 Citer     Aller en bas de page

C'est un magnifique hommage !

Comme elle doit être touchée...

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
28 février
  Publié: 23 déc 2019 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poésie sous forme de déclaration d'amour... Quand son enfant devient muse, les émotions qui s'échappent de l'ensemble sont décuplées, et dans cette poésie, tu as fait très fort Marie-Paule... L'Amour entre une mère et son enfant devrait toujours être ainsi, évident, infini, éternel... A bientôt, Lucie.

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3923 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 23 déc 2019 à 06:17 Citer     Aller en bas de page

L'amour d'une mère sublimé en vers
Merci pour le partage, ta fille doit être fière !


  la vida son dos dias...vivelos !
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 23 déc 2019 à 13:12 Citer     Aller en bas de page

MariePaule !

Une superbe ode, d'amour inconditionnel, d'une maman à sa fille Apolline, qu'elle connait par cœur et surtout de tout son cœur! C'est magnifique et ta fille doit-être fière de cet écrit ( que j'espère tu lui as fait lire... ou vas le lui offrir ! ).

Je dis ceci, mais au fond de moi, je pense qu'il n'y a point besoin de lecture et que "le courant" passe sans mot dire, parlé ou écrit... Un simple regard doit vous suffire, votre fusion est forte et se ressent dans tes lignes ! C'est intense et magique à la fois...

Ton partage généreux réchauffe, si toutes les mamans étaient aussi "mères" que toi... il y aurait beaucoup moins d'enfants dans la souffrance, je sais de quoi je te parle !

Un très bel instant de lecture dont je te remercie. Surtout, continue à profiter de toute ta "petite tribu" avec ces yeux de l'amour. Passez ensemble de très belles fêtes de Noël !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
1703 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 février
  Publié: 23 déc 2019 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Tu es donc poétesse jusque dans ta maternité pour avoir appelé ta fille Apolline... (elle à l') air vraiment chouette

  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
5845 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 février
  Publié: 23 déc 2019 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

Et moi je sais que tu l’aimes. Nananère.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 24 déc 2019 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

En vérité, c'est le/la poète/sse qui met au monde sa muse. Merci pour ce don en partage, Marie-Paule. A bientôt !

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 24 déc 2019 à 03:33 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos chaleureux commentaires !!

Maschoune, Emme, Mawringhe : figurez-vous qu'arrivée depuis hier à la maison, elle a refusé de le lire . Je sais que c'est par pudeur mais aussi parce qu'elle veut être sûre d'être dans un état d'esprit "disponible". Elle m'a promis de le lire aujourd'hui.
Merci à vous d'avoir pris le temps de lire et de dire votre ressenti

Lucie : je ne sais pas si l'amour maternel "devrait" toujours être tel que celui que je ressens. Mais je sais que pour moi il est aussi simple que l'évidence.
Merci, Lucie, pour ton enthousiasme.

SHElene : je n'ai pas pensé un seul instant au poète, en choisissant son prénom il y a plus de 24 ans (pas plus qu'aux dentistes, dont Ste Apolline est la patronne ). Je me souviens seulement que lorsque je l'ai "trouvé" il s'est immédiatement imposé comme une évidence.
Merci de ta présence sous mes vers (mais non, tu n'es pas un sous-bock !)

JB : ça se voit donc tant que ça ? Ô oui, comme je l'aime...
Merci d'être passé

Jean-Claude : bien vu ! Je ne me doutais pas, lorsque je changeais ses couches, qu'elle m'inspirerait autant des années plus tard
Merci pour ce clin d'oeil.

  MariePaule
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
5845 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 février
  Publié: 25 déc 2019 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de Allantvers

Merci de ta présence sous mes vers (mais non, tu n'es pas un sous-bock !)



Mort de rire !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
ATLAS
Impossible d'afficher l'image
L'amour est ma lumière...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
137 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2019
Dernière connexion
10 novembre 2020
  Publié: 27 déc 2019 à 08:00 Citer     Aller en bas de page

Sublime poème pour un joli prénom... Alors de gros câlins pour ce trésor !
ATLAS

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 27 déc 2019 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de ATLAS
Sublime poème pour un joli prénom... Alors de gros câlins pour ce trésor !
ATLAS



Merci beaucoup ATLAS, je lui transmettrai !

MariePaule

  MariePaule
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
1357 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 27 déc 2019 à 12:58 Citer     Aller en bas de page

Un beau témoignage de l'admiration, la fierté, la tendresse d'une mère ...
Ma fille est bien différente d'Apolline mais les sentiments qui traversent ton poème sont universels et je m'y retrouve. Beau partage. Amitiés.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 28 déc 2019 à 04:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Un beau témoignage de l'admiration, la fierté, la tendresse d'une mère ...
Ma fille est bien différente d'Apolline mais les sentiments qui traversent ton poème sont universels et je m'y retrouve. Beau partage. Amitiés.


Merci Chlamys pour ton passage, je me doute que tu dois ressentir aussi pour ta fille beaucoup de tendresse.

A bientôt


MariePaule

  MariePaule
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
888 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
4 mars
  Publié: 18 févr 2020 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Un merveilleux cadeau pour ta fille qui a dû être touchée par ces magnifiques vers de tendresse et d'amour...
Il est doux d'offrir des poèmes aux personnes aimées...
Un partage émouvant !

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 18 févr 2020 à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de glycine
Un merveilleux cadeau pour ta fille qui a dû être touchée par ces magnifiques vers de tendresse et d'amour...
Il est doux d'offrir des poèmes aux personnes aimées...
Un partage émouvant !


Merci beaucoup glycine
Elle a mis du temps pour le lire, mais m'a dit juste après : "tu me connais bien". Ça m'a fait drôlement plaisir.

Amitiés
MariePaule

  MariePaule
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars 2020
  Publié: 18 févr 2020 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

C'est un magnifique hommage d'une mère aimante à a sa fille.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 18 févr 2020 à 10:41 Citer     Aller en bas de page

Citation de patrick dabard
C'est un magnifique hommage d'une mère aimante à a sa fille.


Merci Patrick !
Bises
MariePaule

  MariePaule
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 30 avr 2020 à 19:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Rose-Amélie
Une très belle introduction, et la suite du poème est à l'avenant:

Citation de Allantvers
Apolline
Ses yeux couleur lagon
Sont purs comme un rayon de lune
Doux comme la caresse d’un rêve.
Et sur sa bouche pomme d’amour
Une moue tantôt chagrine, tantôt mutine.





Amitiés
Rose-Amélie


Merci beaucoup, Rose-Amélie !

MariePaule

  MariePaule
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
201 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
25 février
  Publié: 4 sept 2020 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Merveilleux enrollement que de nous faire aimer,
Et votre joie porteuse de lagons emerveillées
Et par la même toutes cette innocence juvenile
A qui nous devons d'être gardiens irréductibles.

Pensées pour nos filles

Merci Marie-Paule pour ce poème de vibrations ensemencées du coeur

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 6 sept 2020 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Gylfi
Merveilleux enrollement que de nous faire aimer,
Et votre joie porteuse de lagons emerveillées
Et par la même toutes cette innocence juvenile
A qui nous devons d'être gardiens irréductibles.

Pensées pour nos filles

Merci Marie-Paule pour ce poème de vibrations ensemencées du coeur



Merci à vous, Gylfi !

MariePaule

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 722
Réponses: 20
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0333] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.