Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 57
Invisible : 0
Total : 59
· Lou Malou
Équipe de gestion
· Ashimati
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 14:27:21
Paris: 19 oct 20:27:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je sentais les roses (dans le métro) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ataheva
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
9 février 2020
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 9 févr 2020 à 06:38
Modifié:  9 févr 2020 à 12:36 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Je sentais les roses (dans le métro)

J’ai failli tomber d'un étage
En me frayant un chemin à travers la foule bien habillée,
A ta recherche.
Mais j'ai repris espoir en pensant au saxophone
Dont la bouche froide, a quand même soufflé l'asymphonie.
La scène est familière.
Je regarde à nouveau.
Quand je suis venue ici avec toi avant, c'était différent.
J'avais vu la beauté dans cette terre gaspillée.
Je sentais les roses dans le métro.
J'ai vu un futur quand tu étais là.
Mais maintenant, c'est fini.
Dans l'obscurité, j'ai appelé ton nom
Alors que les visages amicaux se déplaçaient pour voir le spectacle.
Quelqu'un m'a arrêtée et m'a demandé le chemin.
J'ai haussé les épaules et souri,
Mais il m'a regardée fixement, impatient.
La serveuse américaine connaît toujours ton nom
Quand je suis venue ici avec toi avant, c'était différent.
J'avais vu la beauté dans cette terre gaspillée.
Je sentais les roses dans le métro.
J'ai vu un futur quand tu étais là.
Mais maintenant, c'est fini.

Tu me hanteras toujours

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17142 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 9 févr 2020 à 11:19 Citer     Aller en bas de page

bienvenue sur le site
une belle entree

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
840 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 févr 2020 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur la site que où vous entrez en partageant un texte que j ai trouvé tristement beau, dépeignant une émotion si réelle et si bien restituée...
Avant, après, ce même lieu où ne reste que la beauté du souvenir à aimer

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Iguanna
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
4 commentaires
Membre depuis
9 février 2020
Dernière connexion
28 octobre 2020
  Publié: 9 févr 2020 à 19:58 Citer     Aller en bas de page

Tristement beau.

 
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
840 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 15 févr 2020 à 18:02 Citer     Aller en bas de page

J’ai failli tomber d'un étage

quand même soufflé l'asymphonie.

Je sentais les roses dans le métro

Quand je suis venue ici avec toi avant, c'était différent.


Ce que j'ai préféré...

Une belle mélancolie bien exprimée.
Poétiquement vôtre, Argynne A.

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 407
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0187] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.