Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 22
13396 membres inscrits

Montréal: 21 jan 18:37:17
Paris: 22 jan 00:37:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Mon p'tit prince, Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 13 oct 2007 à 09:19
Modifié:  15 oct 2007 à 15:42 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Mon p’tit prince,

Les jours passent mais la douleur ne part pas…

Comment pourrai-je oublier ce dernier jour, ce dernier soir auprès de toi ? Comment pourrai-je oublier les derniers mots que tu m’as dit ? Le dernier regard que tu m’as porté ?

Samedi 5 mai… retour de ma semaine à Toulouse, comme d’habitude, je passe dans les « favelas » pour te faire un gros bisou. Soirée play … où j’te battais les premiers round et puis, tu reprenais vite le dessus ! Je me souviens particulièrement de ce soir là car t’avais rasé la tête… et t’avais ton t-shirt tout mini-mini : morte de rire !!!! Bref, moment bien sympa jusqu’à ce que je quitte l’appart’. Là, tu m’as suivie dans la cage d’escalier, tes yeux ont changé, tu étais triste à cause d’elle… elle que je te disais d’oublier mais tu l’aimais et vous vous étiez disputés. Je t’ai dit qu’on en rediscuterait après…

On s’est retrouvé peu de temps après en soirée.

Bizarrement, tu m’as reparlé d’une chose qu’on s’était promis de ne pas remettre sur le tapis… sur le coup je n’ai pas compris pourquoi tu es revenu là-dessus mais bon ! Tu voulais savoir si je t’en voulais encore, si je te pardonnais, etc… Mais bien sûr que je te pardonnais, bien sûr que j’avais oublié tout ça… Tu m’as serrée dans tes bras, m’a embrassée dans le cou et m’a murmuré dans l’oreille que j’étais ta princesse… tu t’es ensuite levé et tu es parti.

Si seulement j’avais osé imaginer que c’était la dernière fois, la dernière fois que je t’entendais parler, que je te voyais, que je te sentais près de moi…

Si seulement j’avais su…

Dimanche 6 mai… vers 12h24 environ… arrêt cardiaque… l’alcool et les 3 boîtes de médicaments ont été de trop !

Et je t’en veux p’tit prince, je t’en veux de m’avoir laissée avec ce lourd sentiment de ne pas avoir fait assez pour toi, avec la culpabilité de ne pas t’avoir raccompagné ce soir là, avec tous ces remords, avec tous ces questionnements. Je t’en veux parce qu’aujourd'hui, je reste dans l’incompréhension… j’aurais voulu savoir, j’aurais souhaité quelques mots de ta part. En fait, j’aurais tellement voulu savoir profiter comme il se doit de ton dernier regard, de ton dernier baiser, de ton dernier câlin… de tes derniers mots.

Y’a plus un jour qui passe sans que je ne pense à toi, pas un soir où je ne lève pas les yeux au ciel dans l’espoir que tu sois l’une de ces étoiles. Je n’arrive pas à parler de toi, j’évite tout sujet te concernant car je me sens désemparée, perdue, paumée… tous mes sentiments s’embrouillent et je reste là, le regard dans le vide, ne sachant plus quoi dire. Et que dire de plus d’ailleurs ??? Les autres me disent qu’il faut que je parle de cette douleur que tu as laissé en moi, que je vide mon sac, que je crie, que je pleure… voilà, j’essaie de le faire en écrivant ces mots… mais ces mots là m’appartiennent, les autres ne sauront pas ! Je n’arrive même plus à regarder les photos… celles de nous deux à ton anniversaire, et celles de ce « maudit » 5 mai !!! Et ton parfum, ce parfum qui me reste… et qui me bouleverse quand je le sens sur une autre personne.

Je t’en veux, tout au fond de moi je t’en veux d’avoir fait ça, de m’avoir laissé seule… je t’en veux parce que je suis malheureuse… chaque fois que je pense à toi mon cœur se déchire. Chaque fois qu’on me parle de toi, les larmes, seules les larmes peuvent être présentes !!!

Jamais je ne te reverrai, je le sais, mais jamais je ne l’accepterai, jamais !!!

Mon p’tit prince, j’espère seulement que tu prends soin de moi de là-haut, que tu me protèges, que tu me guides… Je me laisse à penser que tu es un petit ange qui veille sur moi !

J’espère qu’en ton cœur, je reste ta princesse…

Tu manques à ma vie… tu me manques trop…

Je t’aime tout simplement mais sincèrement…

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 13 oct 2007 à 09:46 Citer     Aller en bas de page

Merci d'être passé me lire...
Amicalement***

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1047 poèmes Liste
16886 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 13 oct 2007 à 17:42 Citer     Aller en bas de page

il est des mots qui montrent tant de douleurs...j ai été vraiment ému par cette lettre,je ne sais même pas quels mots te dire pour t aider tellement cette émotion m a atteint au plus profond.tu sais que si un jour,tu as la force d en parler,tu peux venir me contacter,je te répondrais.
j ai une pensée pour ce petit prince..
dans ces moments la,je ne sais si ça aide,mais je t adresse mes plus sincères amitiés.
courage...
pyc.

 
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 14 oct 2007 à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Mon cher ami Pyc,

Il n'y a pas de mots pour atténuer cette souffrance, cette tristesse... seuls ton soutient et ta présence compte dans des moments comme ça !
Merci...

Tes plus sincères amitiés sont très appréciées...

Je t'embrasse***

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars 2018
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 15 oct 2007 à 13:12
Modifié:  15 oct 2007 à 13:14 par Ben Htv
Citer     Aller en bas de page

je découvre ta lettre Atalanta, je sais que les mots sont peu de chose pour une douleur aussi vive, pourtant je voulais t'envoyer juste une marque d'amitié.

Je crois, que toutes personnes disparue vit en nous ou à travers nous ...,malgré les regrets, penser aux meilleurs moments passaient en sa compagnie, préserver son souvenir fera toujours jaillir une étincelle immortelle.

Les sentiments ne disparaissent jamais, ton petit prince vit aux travers d'eux... !!

Je t'embrasse de tout coeur Atalanta

Flore

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
25 octobre 2020
  Publié: 15 oct 2007 à 13:12
Modifié:  15 oct 2007 à 13:14 par Ben Htv
Citer     Aller en bas de page

je découvre ta lettre Atalanta, je sais que les mots sont peu de chose pour une douleur aussi vive, pourtant je voulais t'envoyer juste une marque d'amitié.

Je crois, que toutes personnes disparue vit en nous ou à travers nous ...,malgré les regrets, penser aux meilleurs moments passaient en sa compagnie, préserver son souvenir fera toujours jaillir une étincelle immortelle.

Les sentiments ne disparaissent jamais, ton petit prince vit aux travers d'eux... !!

Je t'embrasse de tout coeur Atalanta

Flore

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16148 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
24 novembre 2021
  Publié: 15 oct 2007 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Je t'exprime mon soutien, ma sympathie et je te fais un énorme

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 15 oct 2007 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

"Flore"... merci pour ces quelques mots... tout simplement merci...


------------------------------------------------------------------------

"Guido", ta présence ici me touche...
Mes amitiés sincères

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
Touderlou


Je ne veux plus souffrir, tel est mon désir!!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
1311 commentaires
Membre depuis
4 février 2003
Dernière connexion
27 octobre 2016
  Publié: 17 oct 2007 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Je sympathise avec toi.. quelle bien triste histoire...!!
Quel coeur briser ! Des phrases pleines de tristesse... Mais je crois voir quelque efforts de ton coter .. tu commence a en parler ici et peut être a être soulager..
Mais j'espère de tout coeur que tu vas bien au fond de toi..
Je suis avec toi dans la tristesse..
A bientôt
Touderlou

  Tants qu'il y aura des larmes pour pleurer une peine.... Tant qu'il y aura des êtres qui pourront dire Je t'aime ... Il y aura des poemes!!!
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 7 nov 2007 à 13:49 Citer     Aller en bas de page

"Touderlou", ma tendre poétesse. Merci pour ces quelques mots et désolée de ne te répondre qu'aujourd'hui. Ce n'est pas facile !
Le coeur brisé, c'est ça... et pas de soulagement malgré l'écriture. Mon petit coeur est blessé et continue de pleurer.
Merci...
Je t'embrasse bien fort***

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
boudchou


"Carpe Diem"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
52 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2006
Dernière connexion
20 novembre 2009
  Publié: 7 nov 2007 à 14:28 Citer     Aller en bas de page

Il m'est trop difficile de mettre des mots après les tiens. Je pense simplement très fort à toi...

1001 bisous ma belle.

Boudchou

  Boudchou
°Atalanta°


Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
1978 commentaires
Membre depuis
28 février 2006
Dernière connexion
10 novembre 2014
  Publié: 19 nov 2007 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Le silence... et juste ta présence.

Amitiés***

  Exister, c'est aussi s'opposer, ne pas toujours suivre l'opinion générale.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3952
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0330] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.