Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 42
· Jean-Claude · Avraham
13462 membres inscrits

Montréal: 16 juin 16:50:44
Paris: 16 juin 22:50:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles & Formes courtes :: Alphonse de Lamartine Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
730 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 22 avr à 04:51 Citer     Aller en bas de page

La dissertation consistait à commenter la phrase suivante : « Quand elle est grillée, elle saute toute seule ».

J’ai écrit sur ma feuille : « Paroles d’un grille-pain ». J'ai signé Alphonse de Latartine.

J'ai dû repasser avec un avertissement du jury.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
562 poèmes Liste
25140 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 22 avr à 09:39 Citer     Aller en bas de page

Tant que tes paroles ne sont pas grillées au barbe cul, elles ont le droit de sauter. Le grille pain ne laisse pas de miettes ni de charbon et ne fait pas de braises.
Le jury a peut être pensé aux sauterelles.
Offense aux tartines, peut-être à Alphonse si tu vas par là.
L'amende, elle n'est jamais grillée, il faut que quelqu'un la fasse sauter.
Je suis partie dans un délire, mais tu m'as bien fait rire.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13012 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 22 avr à 13:05 Citer     Aller en bas de page

Il y a des jurys qui n'ont aucun humour...

Excellent ! J'adore

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4018 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 23 avr à 07:02 Citer     Aller en bas de page

Très bien vu !
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
932 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 23 avr à 14:41 Citer     Aller en bas de page


La grenouille sur le fer à repasser, ça fonctionne aussi pour les travaux pratiques en SVT

  Jean-Yves
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3160 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 23 avr à 17:02
Modifié:  23 avr à 17:03 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Trop marrant
J'imagine le prof en train de sourire et de se dire : Bon je dois lui mettre une mauvaise note.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
10440 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 24 avr à 03:22 Citer     Aller en bas de page

bonjour JOKER,

Quand elle est grillée, elle saute toute seule
J'ai dû repasser avec un avertissement du jury.

que stipulait l'avertissement ?

ce genre d'humour noir,
ce veut-il ex sis temps ?

oui ce n'est pas rigolo.
de SAM

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
730 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 24 avr à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous d'apprécier mon humour.

J'en d'autres sur la machine à laver.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
JYL


Fais ce qui te semble juste et tu te sentiras libre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
932 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 24 avr à 14:31 Citer     Aller en bas de page


A Lille, à l'approche des élections, c'est plutôt "enfonce la martine" ...

  Jean-Yves
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
562 poèmes Liste
25140 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 24 avr à 16:12 Citer     Aller en bas de page

Sacré JYL, ça équivaut à dire que si tu l'as dans l'nez, tu l'as dans les narines.
ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 384
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0248] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.