Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 81
Invisible : 0
Total : 85
· M@ry Re@d · Jean-Louis · Jean-Claude · Dukes
13206 membres inscrits

Montréal: 5 oct 08:31:40
Paris: 5 oct 14:31:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L'appel des civilisations déchues vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
darea


Il y a tellement de chemins de la paresse qu'il est trop fatiguant de les emprunter tous
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
5 commentaires
Membre depuis
25 mars 2006
Dernière connexion
13 mai 2006
  Publié: 30 mars 2006 à 12:05 Citer vertical_align_bottom

L’appel des civilisations déchues

Une pyramide Maya
attire
plus on s’approche
plus elle s’éloigne
avant de disparaître
dans le lointain

Un continent englouti
royaume des Atlantes
Dieux ? Géants ?
Les flots coulent
le temps s’écoule
aucune solution

Une pyramide en Egypte
explore les cryptes
beaucoup de peine à décrypter
dans la pierre
les messages cachés

Un sommet des Monts Wu T’ang
médite, sage
devant ce paysage
les monuments encore resplendissent
les siècles
glissent

Au pied du Mont Ventoux
dents de requin dans le sable
bories et carrières romaines
traces de vie
animale
humaine

S’enfoncer dans le bleu immense
jusqu’aux ruines d’un temple
à l’appel des civilisations déchues
se réveiller
déçus



 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1465 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
8 septembre
  Publié: 30 mars 2006 à 16:37 Citer vertical_align_bottom

Te lisant, je me demandais quelle serait la fin et tu m'as battu car elle est en dehors de toute attente prévue. Comme une porte ouverte, sèche et ambigüe. verso

 
darea


Il y a tellement de chemins de la paresse qu'il est trop fatiguant de les emprunter tous
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
5 commentaires
Membre depuis
25 mars 2006
Dernière connexion
13 mai 2006
  Publié: 31 mars 2006 à 08:56 Citer vertical_align_bottom

je t'ai battu de quelle façon? tu as trouvé ça trop sec ou plutot bien?

 
frozen heart
Impossible d'afficher l'image
il n'y a de pire anémie que celle de l'âme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
277 commentaires
Membre depuis
11 mars 2006
Dernière connexion
17 septembre 2016
  Publié: 5 avr 2006 à 16:36 Citer vertical_align_bottom

bravo ma puce british, vraiment quelle puissance dans ta simplicité.
je suis tout simplement cloué.
au fait je nomine ton poème.

bisous, alex

  seul remède contre les maux du monde: la douceur d'une femme
darea


Il y a tellement de chemins de la paresse qu'il est trop fatiguant de les emprunter tous
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
5 commentaires
Membre depuis
25 mars 2006
Dernière connexion
13 mai 2006
  Publié: 7 avr 2006 à 04:40 Citer vertical_align_bottom

salut Alex

c'est gentil a toi de nominer mon poeme, je suis contente qu'il te plaise.

 
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
17 avril 2021
  Publié: 7 avr 2006 à 05:40
Modifié:  7 avr 2006 à 05:41 par Amandarine
Citer vertical_align_bottom

Les décors, les chutes s'imbriquent subtilement...

J'ai aimé !

Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 663
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0191] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.