Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 25
· Xuyozi · ode3117
13738 membres inscrits

Montréal: 28 juil 07:32:15
Paris: 28 juil 13:32:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Léo Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Loïc Lacam
Impossible d'afficher l'image
Le poète a carressé la plume de l'oiseau et l'oiseau a fait de même.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2020
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 29 août 2020 à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Léo

Un matin se dévoile, en fin d’après-midi,
Les aurores sont parfois en décalage horaire.
Quand le jour vient au monde et qu’il s’ouvre à la Vie,
C’est aussi pour qu’adviennent un père et une mère.

Sur les arbres fébriles, par les vents agités
Applaudissent les feuilles, couleurs feux ou bien vertes.
La lune est aussi pleine qu’un ventre est dégonflé,
Les aiguilles sont posées sur dix-huit heures trente-sept.

Petit homme brindille, aux yeux déjà ouverts,
Tu cherches la chaleur, le feutré de la bulle,
En sentant à présent le frais du fond de l’air,
De l’oxygène entrant dans ton corps libellule.

Ta peau papier de soie laisse entrevoir la veine
Que tu as d’être né entre tes deux aimants.
Ceux qui t’ont attiré à eux, d’où que tu viennes,
Pour que deux fasse trois et que soit le printemps.

Deux pêcheurs impatients, qui jetèrent un filet,
Vers la voûte des cieux constellée de lucioles.
Et qui virent incrédules sous leurs yeux s’incarner,
Par la porte sacrée, le bleu de ton étoile.

Tu trouveras posé sur la table de nuit,
Un calendrier vierge et des milliers de page.
Le pouvoir d’être soi sans trop de compromis,
La déraison qu’il faut pour un jour être sage…

Garde les yeux mi-clos, le monde est bien trop grand,
Ouvre les seulement quand tes amis les anges,
Viennent te faire des signes discrets en te parlant,
Du ciel que tu as perdu, qui s’estompe avec l’âge.

Bienvenue parmi nous, petit oiseau céleste,
Dans le cercle baroque et dissipé des hommes.
Les bras qui te soutiennent, les mains qui te caressent,
Sont ceux de tes parents, de familles, qui rayonnent.

Accueillir un enfant, un souffle, un nouveau-né,
C’est pouvoir capturer un temps l’insaisissable,
Pour qu’au bout d’un voyage, lui aussi puisse laisser,
L’empreinte indélébile de ses pas sur le sable.

Loïc Lacam

  La poésie n’est pas une façon de parler de la vie, mais son synonyme.
*bulle de mer*
Impossible d'afficher l'image
Un ami, c'est quelqu'un qui vous connaît bien et qui vous aime quand même
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2009
Dernière connexion
8 septembre 2020
  Publié: 29 août 2020 à 06:18 Citer     Aller en bas de page

Beau, joli, doux........ une douce lumière, le souffle tendre de ce nouveau-né me parvient.
Je ne connais pas cet enfant, mais je l’aime pour l’apaisement, même momentané, qu’il m’a apporté.
Bienvenu Léo, que la vie te soit belle 🍀🥰

À toi aussi Loïc , pour ce merveilleux moment partagé
Amicalement
Bulle

  Bulle de mer bulle d'océan
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
25606 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 29 août 2020 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Un poème si tendre, plein d'amour pour ce petit être qui va devoir affronter la vie, mais il me semble qu'il est bien protégé.
Bienvenu LEO dans ce monde qui t'est encore inconnu
Bises amicales LOIC
ODE 31 - 17

  OM
Loïc Lacam
Impossible d'afficher l'image
Le poète a carressé la plume de l'oiseau et l'oiseau a fait de même.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2020
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 29 août 2020 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de *bulle de mer*
Beau, joli, doux........ une douce lumière, le souffle tendre de ce nouveau-né me parvient.
Je ne connais pas cet enfant, mais je l’aime pour l’apaisement, même momentané, qu’il m’a apporté.
Bienvenu Léo, que la vie te soit belle 🍀🥰

À toi aussi Loïc , pour ce merveilleux moment partagé
Amicalement
Bulle



Merci infiniment « Bulle salée » pour ton tendre message et l’accueil que tu fais à notre petit Léo, je le regarde de mes yeux de grand père et c’est un bonheur de chaque instant.

Je t’embrasse
Loïc


Merci beaucoup Aude, pour ces mots et ton regard si bienveillant.
Très amicalement.
Loïc

  La poésie n’est pas une façon de parler de la vie, mais son synonyme.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
14986 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 30 août 2020 à 07:14 Citer     Aller en bas de page

C'est un très beau poème. Une ode à l'amour.
Bravo.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Loïc Lacam
Impossible d'afficher l'image
Le poète a carressé la plume de l'oiseau et l'oiseau a fait de même.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2020
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 31 août 2020 à 07:35 Citer     Aller en bas de page


Dacie, Adamantine....

Merci beaucoup pour votre passage sur ce texte et vos commentaires.

Léo et moi vous embrassons bien fort
Loïc

  La poésie n’est pas une façon de parler de la vie, mais son synonyme.
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
848 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 31 août 2020 à 08:04 Citer     Aller en bas de page

Une poésie pleine de douceur,où se mêlent tendresse et émerveillement face à la venue de ce petit être à chérir et protéger. Il a tout à apprendre de cette vie qui l'attend, et dans laquelle il laissera à son tour une trace de son passage... Bienvenue à ce petit Léo er merci pour cette jolie poésie... Lucie

 
Loïc Lacam
Impossible d'afficher l'image
Le poète a carressé la plume de l'oiseau et l'oiseau a fait de même.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2020
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 31 août 2020 à 08:54 Citer     Aller en bas de page


Merci beaucoup Lucie,

La grande roue tourne, avec en toile de fond le ciel qui s’amuse de ses nuages et une musique de fête foraine qui l’accompagne.
Léo vient de monter dans le manège au moment où d’autres en descendent.

Je t’embrasse
Loïc

  La poésie n’est pas une façon de parler de la vie, mais son synonyme.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 317
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.