Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 58
Invisible : 0
Total : 60
· Jules Vieille Cabane · Le phoenix poete
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 13:45:17
Paris: 6 oct 19:45:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Plénitude. vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 12 nov 2020 à 11:47
Modifié:  12 nov 2020 à 12:28 par Nitrox
Citer vertical_align_bottom

Le creux des hanches délicieusement endolori
Par un délicat ressac anatomique dont je suis l'auteur
Elle m'affuble de sa peau et du solfège d'un cri
Tandis que mon écume vaniteuse lubrifie sa rancœur,

Nous nous éloignons du jour qui décline en mauve
L’esthétisme gribouille des croquis de siamoises
J'ai une main sur le fouet et l'autre est le fauve
Sous la danse déchiquetée d'une ombre chinoise,

Maintenant des lettres sur le bord d'un soupir
Proposent autant de moments tristes que de canulars
Jouent avec des rengaines pour les contredire
Une fois l'ancre et le reste du temps le buvard,

Entre l'épineuse et le buisson une ombre musarde
Le ventre de la lune rependue sur une courbe
Reprendra sur le tard sa forme ronde et blafarde
S'en vont les secondes où l'aube nous aime fourbe

 
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
311 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
29 août
  Publié: 13 nov 2020 à 04:12 Citer vertical_align_bottom

Oh une poésie bien juteuse (comme j'aime)
et laccérée de profondeur (comme j'aime aussi)

Comme dit ce vieux Matisse"on ne peut s'empêcher de vieillir mais on peut s'empêcher d'être vieux"


Bien cravacher sa monture permet assurément de redonner un peu de sang et de vigueur ! (bon je me doute que tout le monde bien pensant ne me suivra pas sur ce conseil !)

Amitié peauéthique.

Gil

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 13 nov 2020 à 06:36 Citer vertical_align_bottom

Citation de Gylfi
Oh une poésie bien juteuse (comme j'aime)
et laccérée de profondeur (comme j'aime aussi)

Comme dit ce vieux Matisse"on ne peut s'empêcher de vieillir mais on peut s'empêcher d'être vieux"


Bien cravacher sa monture permet assurément de redonner un peu de sang et de vigueur ! (bon je me doute que tout le monde bien pensant ne me suivra pas sur ce conseil !)

Amitié peauéthique.

Gil



Moi aussi, mon vieux mât tisse !

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
767 poèmes Liste
16335 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 13 nov 2020 à 12:36 Citer vertical_align_bottom

Le creux des hanches délicieusement endolori
Par un délicat ressac anatomique dont je suis l'auteur
Elle m'affuble de sa peau et du solfège d'un cri
Tandis que mon écume vaniteuse lubrifie sa rancœur,


Un poème hématomique ?
Vous les hommes trouvez du plaisir là où- quelque- femme trouves seulement de l'ennui ou de l'endolirissement


Mais si vous insistez, je dois croire qu' il y en a qui apprécient
Tout ça à part , j'aime ce poème.
gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
382 poèmes Liste
7691 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 14 nov 2020 à 05:24 Citer vertical_align_bottom

C'est un renouvellement dans la forme qui me surprend agréablement...

Ça chauffe dur entre les vers et si les corps sont si vivants tu y es bien pour quelque chose...

Ça rime et le fouet à la main tu deviens expert en pratique des arts plastiques...

Amitiés...

Hubix.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19474 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
3 octobre
  Publié: 14 nov 2020 à 09:33 Citer vertical_align_bottom

Citation de Lis tes ratures

Nous nous éloignons du jour qui décline en mauve
L’esthétisme gribouille des croquis de siamoises
J'ai une main sur le fouet et l'autre est le fauve
Sous la danse déchiquetée d'une ombre chinoise,



Sacré quatrain, un poème à lui seul ! on a envie de tendre sa joue c'est pour dire ...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Nitrox

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
133 poèmes Liste
7708 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 14 nov 2020 à 10:13 Citer vertical_align_bottom

D accord avec Hubix et Bestiole dans leurs coms.
C’est une poésie esthetique que tu nous offres.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 16 nov 2020 à 06:57 Citer vertical_align_bottom

Citation de Galatea belga
Le creux des hanches délicieusement endolori
Par un délicat ressac anatomique dont je suis l'auteur
Elle m'affuble de sa peau et du solfège d'un cri
Tandis que mon écume vaniteuse lubrifie sa rancœur,


Un poème hématomique ?
Vous les hommes trouvez du plaisir là où- quelque- femme trouves seulement de l'ennui ou de l'endolirissement


Mais si vous insistez, je dois croire qu' il y en a qui apprécient
Tout ça à part , j'aime ce poème.
gala



En définitive, mon expertise m'enseigne que l'autre est la preuve de soi ! La douleurs est un espace douillet dès lors qu'elle se tient à son plus petit débit, en dessous de celui plus virulent du désir !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 16 nov 2020 à 07:04 Citer vertical_align_bottom

Citation de Hubix-Jeee
C'est un renouvellement dans la forme qui me surprend agréablement...

Ça chauffe dur entre les vers et si les corps sont si vivants tu y es bien pour quelque chose...

Ça rime et le fouet à la main tu deviens expert en pratique des arts plastiques...

Amitiés...

Hubix.



Bonjour,
Vous avez noté que je me suis discipliné du stylo sur celui-ci.

Bien entendu pour un propos tout en souplesse !

Jérôme

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 16 nov 2020 à 07:06 Citer vertical_align_bottom

Citation de Bestiole

Citation de Lis tes ratures

Nous nous éloignons du jour qui décline en mauve
L’esthétisme gribouille des croquis de siamoises
J'ai une main sur le fouet et l'autre est le fauve
Sous la danse déchiquetée d'une ombre chinoise,



Sacré quatrain, un poème à lui seul ! on a envie de tendre sa joue c'est pour dire ...




Je suis moi-même bien tendue comme une joue !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 16 nov 2020 à 07:11 Citer vertical_align_bottom

Citation de FeudB
D accord avec Hubix et Bestiole dans leurs coms.
C’est une poésie esthetique que tu nous offres.



Tout est dans la trousse de l'écolier: Gomme en dentelle, taille crayon en muqueuse, stylo échancré...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 464
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0264] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.