Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 80
Invisible : 0
Total : 81
· Jules Vieille Cabane
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 13:13:36
Paris: 6 oct 19:13:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: L’absolu vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
PierreCell


Coeur Orphelin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
145 poèmes Liste
74 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 18 nov 2020 à 00:30
Modifié:  18 nov 2020 à 06:16 par Emme
Citer vertical_align_bottom



L’Absolu


Si le corps pouvait parler,
Tu saurais ce que le mien désire,
Tu saurais ce qu’il crie.

Alors… oui je connais…
Oui je ressens,
Oui je vis un manque.

Il serait si facile d’y répondre,
Autrement que par moi-même.
Il serait si facile de le faire,
Si je n’étais pas moi.

Mais on ne change pas…
Je ne change pas.

Cette douleur qui se mélange au manque,
Elle est si pure,
Si vraie.

Je la trahirais,
Dans sa pureté,
Si je la libérais,
Avec une autre que toi.

Alors ma douce et seule source,
Je me garde pour toi,
Avec la compréhension que j’ai de moi,
Avec tout ce que je porte en moi.

Oui je me garde,
Car je crois en toi,
Je crois en cet amour,
Celui que tu recevras,
Celui que tu as pour moi.

Je n’ai pas encore fait la paix.
Il y a encore tout ce bruit,
Tout ce désordre,
Dans lequel j’aimerais mettre de l’ordre.

Je me sens chavirer,
Mais je reviens toujours.

C’est un exercice difficile,
Voire compliqué,
Je l’applique avec nécessité.
Car il me faut continuer.

Je n’ai pas l’aperçu d’une fin.
Dans l’horizon,
Encore une fois,
Je ne vois rien.

Mais je continue,
Avec l’espoir,
De connaître un jour,
L’absolu.

L’absolu pour moi,
C’est toi.
L’absolu,
C’est ma vérité,
C’est une confirmation,
Celle qui vient de toi.

Vois-tu pour « quoi » je vis ?
Comprends-tu ce qui me motive ?
Comprends-tu pourquoi j’existe ?

Je demande ce qui fera fuir plusieurs.
Je demande ce dont plusieurs auront peur.
Mais je réponds à ce que je comprends.
Je réponds au seul sens de mon existence.

Alors tout est basé sur toi.
Et ce monde me porte à dire,
Que c’est malgré moi.

Un cri du cœur ?
J’ai déjà entendu dire cela.

Écoute le mien.
Mon « Cœur Orphelin »

Je te parle chère inconnue.
Je t’écris, mais écoute-moi.
M’entends-tu ?

Ce que j’aime croire que tu y arriveras,
J’aime croire que tu te reconnaîtras.

Oui ma muse,
Toi qui me fais écrire,
Toi que je ne connais pas.
Toi qui résonnes la vie en moi.

Toi espoir.
Qui me permet de croire.
Me diras-tu que c’est là de la folie?

Je te répondrai que oui.
Car s’il faut être fou pour croire,
Fou pour voir,
Que l’amour est la base de « nous »,
À la base de « tout » ;
Que « Vivre » c’est aimer et se sentir aimé ;
Que tout le reste n’est que « accident » ;
Que toute l’histoire de ce monde
N’est qu’un grand oubli…
« Oui »,
Ma douce,
Sera ma réponse de toujours,
Car j’aime ma folie,
Et que…
J’aime croire que tu la connais aussi.


9 juin 2000


  Je suis du type de personnalité INTJ... Les INTJ forment le deuxième type de personnalité le plus rare, constituant environ 2 % de la population.
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
311 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
29 août
  Publié: 19 nov 2020 à 18:16 Citer vertical_align_bottom

Oh quoi d'autre que cet absolu
Vivre ce présent totalamant
A l'autre entièrement dévolu
Apôtres brûlant des embrasements

Bon la fidélité est ce une condition rédibitoire ?

Poeme de ferveur, j'aime

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 490
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0184] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.