Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13321 membres inscrits

Montréal: 25 févr 14:17:29
Paris: 25 févr 20:17:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: turlututu des toits Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 24 déc 2020 à 10:04
Modifié:  25 déc 2020 à 12:02 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

TURLUTUTU DES TOITS

A la nuit tombée il a plu
Qu’importe puisque tu m’as plu
Qu’un porte jeune autre pluvieux
L’amour ça plait la pluie ça pleut
La pluie est plaie l’amour se peut
L’ennui tu tues turlututu
La pluie dansait dessus les toits
Une étoile à lui c’était toi.

Habits on s’en déshabitue
Toi mon toit d’un tutu vêtue
La joie sous ton tutu festoie
Moi nu sous mon chapeau pointu
Pas d’eux pas de deux sur les toits
Et toi émois ta peau est mue
Tu luis reluis et ça me tue
Nous du début on se tutoie
Cet amour là perpétues-tu ?
Vaudou vaut seins oh je vous vois
Au plus au point je m’évertue
Mets deux corps beaux qui se côtoient.

Tous deux novices en vertu
Le remord sur n’en suis mordu.
Du ballet pluie trop impromptue
Eau pauvre pluie tombée du toit
Tu as chanté la pluie s’est tue
O pauvre pluie d’un soir matois
A mes laitues tu leur as plu.
Oh toi tais-toi foutu têtu
Gros Patou pantois repens-toi
Tu te dis amoureux l’es-tu
Ote moi plutôt mon tutu
Où vas rejoindre tes laitues…

JCE 2005 remanié en dec 2020
.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
736 poèmes Liste
15702 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 février
  Publié: 24 déc 2020 à 10:10 Citer     Aller en bas de page



tu...tu ancora tu ! Tu ti diverti e nulla più !

Bonnes fêtes

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Saint-Ange


Sagesse, amour, joie & élan vital
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
95 commentaires
Membre depuis
16 juin 2020
Dernière connexion
24 février
  Publié: 24 déc 2020 à 18:02 Citer     Aller en bas de page

Hello,
Cela me rappelle les odes de Caracole dans la Horde du contrevent, un bloubiboulga de mots qu’il faut se ré approprier pour en tirer la quintessence, comme on peut lire parfois du vieux « François ».
Merci.

  Saint-Ange
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 25 déc 2020 à 03:56 Citer     Aller en bas de page

Ancora tu ancora iio e sempre il gioco e nulla piu
Merci Lilia à toi aussi passe des bonnes fêtes dans ta belle île chérie
😘

Salut Saint-Ange
Je ne connaissais pas du tout cet auteur A .Damasio , je suis donc allé voir sur le net et j’avoue que ça me branche assez je n’aime pas la SF en général mais je pense qu’avec la horde des contrevents il s’agit plutôt de fantastique voire un monde déjanté qui dans ce cas me convient tout à fait.
Boubilbouga?? Pas trouvé ça je suppose que tu parles de goubilbouga dans Casimir.
Merci de ton « caracolante » en tête de ce turlututu chapeau pointu à toi aussi passe de bonnes fêtes.

Bonnes fêtes à tous
JC

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 26 déc 2020 à 08:07 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JC

Allitérations et virelangue à tout va pour nous réjouir. A lire aussi à voix haute...

Bonne fin d'année
Amicalement

jlouis

  Poésie, la vie entière
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 26 déc 2020 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JL

Le commentateur avant toi parlait de goubilbouga toi tu t’en viens tout guilleret avec des virelangues qui je te jure ne sont pas de bois
En tout cas ça me fatigue d’ouvrir Le dico pour découvrir la signification de vos mots savants bon là je blague car je me régale de ces mots qui paraissent désuets et font pourtant la richesse de la langue française !
En tout cas JL tu as entièrement raison on peut définir ça comme virelangue ou la poésie à trous mais point sonnet !
Merci de ta visite t’aurais pu me laisser une boîte de chocolat en passant vraiment une ordure le père Noël
Et toi t’as eu des beaux joujoux cette année ?
Amicalement
JC

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 26 déc 2020 à 16:53
Modifié:  27 déc 2020 à 03:17 par Jean-Louis
Citer     Aller en bas de page

Salut et Fraternité JC,

Point de langue de bois entre nous; Noël me fatigue parfois ( le nombre de bougies sur la bûche ! ), cependant j'aime toujours cette période car je penche de plus en plus vers les jours anciens et me souviens de ces jours où tout paraissait plus simple. Avec cette part d'enfance que nous avons gardée, ne pouvons-nous pas à la plus grosse poutre de l'étable allumer une étoile ?

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 27 déc 2020 à 00:41
Modifié:  27 déc 2020 à 00:43 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean Louis

Com de com délits cieux, des lits cieux Svp on est fatigués!
Avec toutes ces fêtes nos mandibules sont fatiguées de mastiquer nos têtes mendient bulles de champagne 🍾
JL surtout ne t’inquiète pas si tu penches c’est que tu es chez..que tu es bon à l’escher dirait même Aglaé! Moi je penche à gauche sans tomber dans le panneau extrême ,
je crois même qu’en penchant on s’empêche de tomber!
Dis donc JL dans ton com, des passages un peu presque
« Verlaineux » avec sanglots et violons.... je me souviens et je pleure...
J’ai pas dit vers haineux plutôt vers laineux disons cotonneux gordiens même !
Bon j’arrête de déconner pour te dire que j’aime ce genre de commentaire « interactif « qui permet de perpétuer le jeu en plus ton grand savoir permet d’apporter la petite touche de finition à ma culture un peu brute de décoffrage.
Passe de bonnes fêtes

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
419 poèmes Liste
4693 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 février
  Publié: 27 déc 2020 à 02:50
Modifié:  27 déc 2020 à 04:56 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour JC,
merci pour ce petit tour en toiture...Il fallait quand même attacher sa ceinture car tu ne chaumes pas dans ton écrit. mais venons en au faîte, ton texte prouve que tu es loin d'être un apprenti en appentis le contraire aurait été un comble.
Tu auras pu tout aussi bien nous la faire en tyrolienne.

Toto promenait Titi son canari, en chemin il rencontra sa Tata en tutu
Toto lui demanda "Tata où vas tu ainsi en tutu ?"
Sa Tata lui répliqua " Et toi Toto où vas tu avec ton Titi ?"
Tu vois JC, ce genre de conversation du tac au tac c'est pas du toc. Toi je sais pas mais moi j'ai un tic c'est de me précipiter sur les Tuc quand je cherche l'inspiration.
Et puis j'ai souvent le trac d'écrire des trucs, j'ai toujours peur de recevoir un coup de trique en retour, Drôle de troc non ?
Amicalement
Pierre

  Pichardin
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 27 déc 2020 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pierre
Comme je peux te comprendre et ce pauvre toto à tâtons qui tenta d’attraper les tétons à tata et tonton tout tranquille n’a jamais bougé le ptit doigt dans la maison en T.
Moi une fois j’ai vu ma tata Marie rose en tutu danser devant son toutou, ça m’a traumatisé à vie , figure toi qu’elle avait des totos dans sa tignasse soit disant la marie rose ça tue tout même les poux et bien ce fut épouvantable, ses totos avaient la toux, grasse en plus et éternuaient dans ses totottes
Tonton bon bricolo tara tata tara ta touille et de tâtonnements en tâtonnements tarabiscotés t’as rats🐀 musqués dans la maison. Bon j’arrête mon tarabia avant d’avoir la grosse tête à toto; dans tout ce tohu-bohu, j’allais presque oublier de te préciser que plus il plut plus nous nous plûmes ben je reviens au poème pardi, pardi zen voire par centaine hein si je veux!
Merci Pierre d’Être venu danser sur mon toi!
Amicalement

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 19 jan à 10:25 Citer     Aller en bas de page

Salut mon Jc..Je ne suis plus Noël à Tu et à toi....on se vouvoie et de loin, lui et moi et toutes les autres fêtes de convenances....
Sinon, toujours plus pour l'embarquement pour un déluge de "smiles"...Thks :

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
le passager


quand le sage montre la Lune, le sot regarde le doigt
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
339 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2006
Dernière connexion
1er février
  Publié: 27 jan à 06:06 Citer     Aller en bas de page

Toujours aussi magistral...
(revenu discretement sur le site, je savais vers quel auteur me tourner pour trouver des textes de qualité!
Un grand Bravo, comme d'habitude!)

  and I ride and I ride
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 371
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0301] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.