Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 8
· joycebardawil
13356 membres inscrits

Montréal: 25 sept 20:28:43
Paris: 26 sept 02:28:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Je t'aime Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 17 avr à 07:00
Modifié:  13 sept à 05:11 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page


Nous avons longtemps goûté
Aux parfums de l'ingénue ;
Pris des chemins détournés
En des endroits défendus.

Mais toi ! dis moi ! penses-tu ?
- dans le feu des nuits blanches -
Quand sous mes yeux mal fichus
Tu te livres et te déhanches

Tous ces mouv'ments délicieux
Est-ce celà - dis ! - la fange,
Ou des chemins sulfureux
Livrés aux joies qui dérangent ?

Est-ce cela qui déclenche
La foudre des gens envieux
Qui recouvrent tes cheveux
D'un voile noir, trop étanche ?!

Je crois pouvoir te livrer,
Dans l'alcôve des nuits blanches,
Dans le dessein libéré
de nos drames, - entre tes hanches -

Un regard qui jamais ne te tue.
Et si je me noie en tes sirènes ! ...
C'est que - sans ton coeur absolu -
Je me crois... à mortes fontaines.

Je t'aime.

2021 04

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
17120 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 17 avr à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 17 avr à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Merci Mido pour tes mots.
Quand moi je cherche encore tout le sens de ce texte instinctif

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13082 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 18 avr à 03:34 Citer     Aller en bas de page

En lisant et relisant ton poème Cidnos, je me faisais la réflexion du chemin parcouru dans ton écriture depuis tes débuts parmi nous

Dans ton comm tu évoques un texte "instinctif", c'est effectivement ce qui en ressort... C'est un très beau texte, avec des rimes bien trouvées et une forme qui lui donne vie à la lecture.

Merci à toi et porte toi bien

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
3862 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 18 avr à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Pourquoi chercher ? L'inconscient explore ce "Je t'aime" qui ouvre ou ferme tant de portes. Il a de multiples sens...et l'expliquer serait trahir cet instinct, le rythme d'un battement. Un sillon, une plaie ou une joie, je ne sais pas.
"Un regard qui jamais ne te tue." Là est peut-être la clé.
(J'aime moins "Et si parfois je suis raide"....ça n'engage que moi...)

Bonne journée,
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 18 avr à 03:48
Modifié:  18 avr à 03:48 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune.
Oui c'est un texte instinctif car je n'aurais jamais osé parler comme j'écris. Mais je cherche encore une fin; car c'est pour moi un texte qui défend la liberté de la femme ou des goûts différents en matière d'amour.
Je me demande Aujourd'hui si je laisse la dernière phrase ou si je la remplace par : "tu deviens ma précieuse Andromède"
PS : Ton commentaire me fait chaud au coeur. Vraiment
Bonne journée
Christophe

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13082 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 18 avr à 04:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos

Je me demande Aujourd'hui si je laisse la dernière phrase ou si je la remplace par : "tu deviens ma précieuse Andromède"



En ce qui me concerne, le vers existant me parle plus que celui que tu proposes
Mais ce n'est que mon avis

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 18 avr à 04:05
Modifié:  18 avr à 04:18 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Merci Riagal pour ton commentaire.
Je crois que ce texte sans le je t'aime final perdrait son sens lié à l'amour. Peut -être que raide peut paraître un peu vulgaire mais il a tellement de sens différents ( mort rigide droit) qu'il a sa place ici pour moi.
En tout cas tes commentaires sont toujours bienvenus et je vois que ce texte te fait te poser différentes questions. En répondant à Isabelle, j'ai essayé de donner ma vision.
Bien à toi.
Christophe

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 18 avr à 04:10
Modifié:  18 avr à 04:19 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune

En ce qui me concerne, le vers existant me parle plus que celui que tu proposes
Mais ce n'est que mon avis



Oui il est moins édulcoré et explique mieux le fond du texte.
Merci pour cet échange

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
3862 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 18 avr à 04:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Merci Riagal pour ton commentaire.
Je crois que ce texte sans le je t'aime final perdrait son sens lié à l'amour. Peut -être que raide peut paraître un peu vulgaire mais il a tellement de sens différents ( mort rigide droit) qu'il a sa place ici pour moi.
En tout cas tes commentaires sont toujours bienvenus et je vois que ce texte te fait te poser différentes questions. En répondant à Isabelle, j'ai essayé de donner ma vision.
Bien à toi.
Christophe


Sorry Christophe...ça coupe tout le temps ! Tu m'a mal compris, au contraire le "Je t'aime" final est essentiel. A mes yeux....pour le reste : non, le raide n'est pas vulgaire; -) mais j'ignore pourquoi, il casse ma lecture, "raide dingue de toi"...pas ex., un truc plus audacieux, plus fougueux. Je re-formule parce que c'est enrichissant cet échange...et je suis loin d'être juge. C'est ta vision qui compte...

Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 18 avr à 04:34
Modifié:  18 avr à 04:36 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Ô que non. Tu n'es pas un juge mais bien un ami de littérature grandement apprécié et ta vision compte aussi pour moi.
Merci pour tes explications.
Amicalement
Christophe

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 21 avr à 14:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Daniel c'est très gentil.
Bonne journée
Cidnos

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 30 avr à 07:59
Modifié:  5 mai à 03:01 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

J'ai remplacé

Un regard qui jamais ne te tue.
Et si parfois je suis raide
C'est bien que - dans ta vertu -
Je retrouve celle qui jamais ne concède.

par

Un regard qui jamais ne te tue.
Et si parfois je me joins à tes sirènes ! ...
C'est que - sans ton coeur absolu -
je ne vois que mortes fontaines.

Qu'en pensez-vous ?

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
1999 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 2 mai à 04:47 Citer     Aller en bas de page

bonjour
j'aime le poème comme il nous est proposé, je le trouve fort et d'une sincérité émouvante
Amitiés

  Critiques acceptées
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3205 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 2 mai à 06:39
Modifié:  2 mai à 06:40 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Merci Xenia de me donner tes impressions comme ressenties
Très bonne journée
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 577
Réponses: 14
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0383] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.