Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 1
Total : 29
· saldday
13230 membres inscrits

Montréal: 4 févr 13:12:29
Paris: 4 févr 19:12:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Pacotille vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
30 janvier
  Publié: 19 juin 2021 à 19:48 Citer vertical_align_bottom

Il n’y aurait pas de bougie
Il n’y aurait que la nuit
L’écho de tes pas enfuis
L’âme en transe et rougie

Tu te souviens des soleils
Qui renaissent à toute heure
Filous filant sous la treille
Dormir autant qu’ils meurent

De la vie ainsi capturer
Les tours du magicien
Prêts à nous aventurer
Dans nos jeux ou les siens

Vêtus d’or ou de hardes
Insolents et têtus
Sur les champs doux et hard
Que nos cœurs ont battus !

A ces diamants faisceaux
Le soir tangue propice
Au retour des vaisseaux
Et des paniers d’épices

Au feu du quai de Minuit
L’âme en transe et rougie
Il n’y aurait pas de bougies
Il n’y aurait que la nuit

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
550 poèmes Liste
11263 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
3 février
  Publié: 20 juin 2021 à 01:38 Citer vertical_align_bottom

Bonjour,

Cette fois-ci, la nuit portera-t-elle conseil ? RIen n'est certain. Pourtant, j'y suis bien que le situations se joue sur un fil.

Catherine

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
29010 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 février
  Publié: 20 juin 2021 à 03:24 Citer vertical_align_bottom

Si la nuit porte conseil, on sait bien que sans la moindre lumière on y voit rien, mais on pense, on entend, on respire, on bouge.
Tout n'est pas perdu
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
30 janvier
  Publié: 23 juin 2021 à 18:23
Modifié:  27 nov 2021 à 19:48 par verso
Citer vertical_align_bottom

Salut Ode3117, salut Catwomen,

Merci d'avoir eu votre lecture et votre commentaire.

J'imaginais l'état d'âme ressenti dans un certain contexte:

Le départ, la rupture, la disparition... quand l'être aimé vous manque.

Je ne savais pas en écrivant qu' un ami en deuil vivait ce drame.

Bien à vous, verso

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
6704 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 15 oct 2022 à 13:08 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Verso

Une paille qu’on ne s’était croisé, en fait j’allais faire un com sur un poème par thème qui tu avais déposé hier mais il a disparu alors je viens pour celui ci, il m’est un peu plus hermétique mais forcément je ne sais pas lire dans la nuit noire.
En fait j’en profite pour te souhaiter un bon anniversaire, je sais que c’est le 17 parce que le mien est 5 jours avant et la même année 1955 et nous sommes arrivés ici la même année aussi en 2005, le temps passe!
Bon retour par ici
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
30 janvier
  Publié: 1er nov 2022 à 20:35 Citer vertical_align_bottom

Salut Rimarien,
J'ai déjà chiffonné des papiers pour répondre à ton dernier post (une évolution du langage)
Pour nous, poètes, nous dirions peut-être "j'ai fouetté bien souvent la malle-poste"
Merci pour tes voeux d'anniversaire d'abord et ensuite pour une autre ancienne résonance:
Celle des mots ou vers écho.

PS: dernier écrit "pacotille" hermétique? Tu as raison. Le titre est une idée inaboutie, avortée et consentie. J'aimais la sonorité d'un poème et la forme qui terminerait par un coeur pas... "cotille" (suggestion.. cotillon ..ou selon la rime)
Mais je n'ai pas réussi.
Par contre le mot même (Pacotille) me plaisait. Et je l'ai conservé. Il est en dissonance à première vue par rapport à la gravité du sujet. D'ailleurs le texte est commenté à cette aune.
Je voulais dans l'idée un scénario universel et générique .
Celui d'un couple jeune et aventureux qui se rompt tout à coup.
L'histoire de nous tous en proie à la disparition de l'être aimé.
Et comment survivre...

Parce que les bougies mentent et n'éclairent pas
Et que dans telle situation le noir sied pour vivifier les souvenirs
Un peu comme la pollution des éclairages des villes empêchent de voir la voie lactée.

L'histoire des tours du magiciens?
C'est pour dire que nous vivons aussi selon des principes personnels , inventifs ou religieux qui en fin de compte ne pèsent rien ...sinon comme ce post ...la résonance d'un amour vivant.

 
glycine


Même silencieux, les mots font du bruit... alors j'écris le soleil et la pluie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
1280 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
3 février
  Publié: 20 nov 2022 à 19:44 Citer vertical_align_bottom

Merveille du premier quatrain qui exprime toute la douleur de l'absence
Un poème très émouvant

  Du vu, du lu, de l'entendu, de l'inventé et du vécu
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
30 janvier
  Publié: 20 nov 2022 à 19:52 Citer vertical_align_bottom

Salut Glycine,
Merci de ta lecture et de ton partage. verso

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 450
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.