Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 361
Invisible : 0
Total : 363
· Lou Malou
Équipe de gestion
· Nitrox
13185 membres inscrits

Montréal: 5 déc 16:06:44
Paris: 5 déc 22:06:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Ma rose Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Vincent Mathieu

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
19 octobre
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 22 nov à 22:04 Citer     Aller en bas de page

Ma rose pourpre aux cheveux de soleil
Ondulés et lascifs tels tes yeux affamés
Ma prose louche vers ton corps attisé
Qui me brûle encore, des souvenirs jusqu’aux pieds

Par tes regards et tes paroles
Par mon désert de bonheur récessif
Ton visage pétillant de désirs fugitifs
Se promet, se dérobe, me titille en mon vice

Nos fantasmes s’enlacent à l’abri des cocus
À coup de sourires et de cuirs effleurés
La balade de nos mains, furtives, irrésolues
À trahir leurs promesses vers d’autres destinées

Ta peau délicate aux parfums vaporeux
Semble plus courageuse que mon cœur apeuré
Mes émois qui se battent pour chacun exister
S’empareront de mon corps si tu y es disposée

Transgressons-nous de notre ivresse partagée
Et laisse mon amour en toi s’ériger
Ne laisse pas cette passion s’effriter
Revêtir les habits d’un printemps empressé

De ta bouche veloutée je voudrai me repaître
Éternels baisers qui ne finissent plus de renaître
Je n’ai que faire des envieux effarés
Je te veux mon amour, ma volupté dénudée

Mais ta croupe si tendre, tes étreintes emportées
S’évaporent comme un rêve au destin insensé
Ton image me revient, je ressasse l’inachevé
Je t’aimais comme un fou, à ce moment arrêté

Je te vis à distance, je me meurs chair nue
Ton déni de tes sens, ta raison revêtue
J’ai le goût du sang plus je songe à tes lèvres
Un désir carnassier sur une rose épinée

Les élans de passion sont bien éphémères
Tu l’as compris, bien trop compris
Laisse le temps fuir, il te laissera partir
Mais moi je t’oublierai, ma rose édulcorée

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 23 nov à 10:15 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci VINCENT
Les élans de passion sont bien éphémères.
(aux niveaux des exploits sportifs, ou des justifications de consommations)
Tu l’as compris, bien trop compris
(devons-nous entrevoir une rupture, à cause de manques de partages dans de mêmes vivres ensembles)
Laisse le temps fuir, il te laissera partir
(hélas c'est bien vrai, mais tu oublis ce qui suit)
Mais moi je t’oublierai, ma rose édulcorée.
(c'est une illusion, qui est contrecarrée par la mémoire, qui nous revient de temps en temps)
à bientôt de SAM

 
Morteüs


Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
257 commentaires
Membre depuis
12 juillet
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 23 nov à 14:10 Citer     Aller en bas de page

J'adore les roses, mais il est dommage que comme toutes les fleurs elles fanent si vite...

  Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 132
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0163] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.