Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 358
Invisible : 0
Total : 360
· Lou Malou
Équipe de gestion
· Nitrox
13185 membres inscrits

Montréal: 5 déc 16:09:21
Paris: 5 déc 22:09:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La complainte des amants séparés Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
249 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 24 nov à 03:37
Modifié:  24 nov à 04:43 par Emme
Citer     Aller en bas de page

À ce temps qu'emporte le vent...
Vents ou tempêtes, plus encore que les mois,
Erodent et emportent au loin les tendres émois.
L'amour pourtant, détient toujours ce pouvoir,
De donner aux amants la force d'y croire...

Par trop d'années lumières séparés,
À la tendresse de nos vers échangés,
Réchauffons nos cœurs au chaud des mots.
Parfois les mêmes embellissent les nouveaux.

Lorsqu'au gré des vents, semons graines d'amour,
Persévérance et passion nous guidant de leurs mains,
Récoltons, heureux, de pourtant trop brefs lendemains.

Temps, nous laisseras-tu ces jours, ces heures,
Que nous puissions encore nous écrire le bonheur,
Sans n'avoir que minutes pour nous dire des toujours.

Temps qui passe...
Au souffle des vents...
S'envolent les illusions,
Ne laissant que l'impression
De n'avoir pour nous aimer
Que quelques secondes.
...Et ce vent qui jamais ne rendra le temps !

Origami
Novembre 2021

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26413 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 25 nov à 00:41 Citer     Aller en bas de page

Un superbe poème sur ce temps assassin, mais si je pense que le vent n'y est pour rien, cela fait un bel effet en poésie.
Merci ORIGAMI
ODE

  OM
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
249 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 25 nov à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Ode

Entièrement de ton avis, le vent n'est pas l'unique responsable mais il faut cependant reconnaître qu'il est parfois le messager le plus rapide pour transmettre nos "je t'aime" du moins pour ceux qui peuvent "regarder et écouter" comme le dit si bien Papillon.
Merci de ton amical commentaire
Amicalement

Gribouilleur

Le calme après la tempête...
Le malheur est que la tempête laisse trop souvent des dégâts.
Merci à toi
Amicalement

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 25 nov à 09:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Origami,

Le vent est bien souvent le messager de nombreuses choses, autant en emporte le vent,
J'espère que l'amour ne sera pas illusion pour vous.




Amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
249 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 25 nov à 10:16 Citer     Aller en bas de page

James

Oui tu as raison le vent ne délivre pas que des messages d'amour, mais je te rassure celui qui transporta mes mots vers celle qui partage mes jours au présent, ne s'est pas trompé de destinatrice.
Merci James
Amicalement.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0186] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.