Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 12
· Julia Bosch · joycebardawil · Luciole321
13226 membres inscrits

Montréal: 5 févr 22:41:25
Paris: 6 févr 04:41:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vieil Art vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Sol_M


« Le poème - cette hésitation prolongée entre le son et le sens ». Paul Valéry
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
598 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
30 juin 2022
  Publié: 30 juin 2022 à 16:03 Citer vertical_align_bottom

Vieil Art


C'est comme une évidence
Au sommet du vieil Art
J'ai perdu l'impatience
Invisible au regard

Privilège des Vieux
Danseurs de l'impossible
Et déclinant des yeux
Le Cœur manque à sa cible

Contourner la raison
Désigne l'imposture
Au lointain horizon
D'une grande aventure

Il est une Mer sage
Au lit de grands bateaux
Cet ultime passage
Où l'Amour fait des faux.

Qu'on somme le vieillard
Vérité n'est pas science...


Léo - 06/22

Conquistador

  Leo du 85
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
550 poèmes Liste
11263 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
5 février
  Publié: 1er juil 2022 à 01:02 Citer vertical_align_bottom

Bonjour,

Des jeux de mots que j'aurais aimé trouvé. Le vieil art s'est assagi, on dirait.

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
29017 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 février
  Publié: 1er juil 2022 à 03:25 Citer vertical_align_bottom

Merci LEO, pour le poème et la chanson, ça me fait me souvenir de ma jeunesse où je dansais un peu comme cela, les cheveux jusqu'à la taille et la souplesse qui m'a depuis longtemps abandonnée.
A bientôt ODE
Bravo pour les jeux de mots

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17613 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 février
  Publié: 1er juil 2022 à 11:44 Citer vertical_align_bottom

Très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
194 poèmes Liste
4245 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 2 juil 2022 à 16:50 Citer vertical_align_bottom

Vieil Art ? Bon titre mais j'aime pas les catégories. Il y a des jeunes cons vieux, de vieux cons jeunes, etc, etc....c'est selon...
Bon retour avec ce texte malicieux...ou l'amour n'est pas faussaire mais va et vient avec l'amer, c'est dans sa nature, je suppose....; -)

Ciao, Léo...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
LE PASSANT
Impossible d'afficher l'image
La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
3092 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
14 décembre 2022
  Publié: 23 sept 2022 à 09:04 Citer vertical_align_bottom

**Grand merci pour ce partage, j'ai adoré le fond et la forme

Au plaisir de te relire Yvon

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 313
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0202] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.