Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 16
13199 membres inscrits

Montréal: 11 août 16:03:53
Paris: 11 août 22:03:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: On ne retient pas un oiseau marin vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Feuilledautomne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
23 juillet
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 23 juil à 05:10
Modifié:  26 juil à 06:56 par Emme
Citer vertical_align_bottom

L’oiseau nageur prend son envol
À la proue, brouillard aux 8 coins
Le capitaine s’est barré, hissons la banderole
Du cœur resté seul, dans l’air marin

Des vents contraires l’étreignent
Caresses de tes bras dans mon dos
Des appels sibyllins résonnent
Et la raison n’y fait pas écho

À ramer à contre-courant encore
On ne gagne pas la course au temps
S’abandonner au large alors
Oui, choquez-moi ces voiles pour l’instant

Ignorez les voies d’eau, mouscailles !
Arrimez mes forces fermement
Eh toi là-bas ! Passe le gouvernail,
Quittons la rivière, direction l’océan

Oh, on a bien aimé mouiller l’ancre
Loin d’un mirage, c’était si beau
Mais les rêves marins se nourrissent,
De tous les ports et rivages nouveaux

On reprend la route gaiement
Chantonnant à grande voix
Et quand mes marins s'endorment
Je me détourne, pleine de toi

Dans les reflets calmes de l'azur
Je vois la tendresse de tes bleus
Et dans les renverses de courant
Je tends l’oreille à tes murmures

Les vagues emmêlées soupirent
Je passe mes doigts dans leurs cheveux
Et, ouvrant les lèvres, fermant mes yeux,
Savoure encore le goût de ton sourire

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
1242 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
11 août
  Publié: 23 juil à 06:50 Citer vertical_align_bottom

Wouah !
Avec mention spéciale pour la dernière strophe.
De la belle poésie, chouette

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
676 poèmes Liste
27769 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
11 août
  Publié: 23 juil à 10:03 Citer vertical_align_bottom

Je connais bien l'océan et j'ai toujours en tête des chansons de marins, ce poème me transporte vers mon port de La Rochelle, ville historique et une pensée à tous les marins connus, ceux qui naviguent et à ceux disparus en mer.
Un joli cri et rêve d'amour.
Bienvenue parmi nous
ODE

  OM
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
876 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
11 août
  Publié: 23 juil à 12:08 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir,
De la très belle poésie , non seulement c'est beau et bien écrit, mais cela m'a véritablement touché. Je ne saurai dire exactement pourquoi.
Je rêve de vagues et d'embruns
Merci de ce partage.
Papillon

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
565 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
11 août
  Publié: 24 juil à 04:25 Citer vertical_align_bottom


Bonjour Feuilledautomne , un vrai rythme dans votre poème très fluide, bien propre au sujet,
m.

 
Feuilledautomne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
23 juillet
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 24 juil à 04:29 Citer vertical_align_bottom

Merci à tous et toutes pour ces mots encourageants. J'avais un peu peur qu'avec le peu de structure il ne soit pas fluide à la lecture ou que les deux parties ne s'enchainent pas assez bien (passage rimes croisées aux rimes embrassées comme les amants du poème, aux deux dernières strophes).

Au plaisir de vous lire en retour
Feuille

 
Mijae'te


Jusqu'à l'amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
52 commentaires
Membre depuis
24 juillet
Dernière connexion
11 août
  Publié: 24 juil à 09:48 Citer vertical_align_bottom

J'ai aimé ce poème qui se lit facilement, bien écrit et inspire de bonnes émotions, et la fin est super. J'adore

  Pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, pour tous ceux qui ont dans leurs yeux quelque chose d'horizon perdu, car l'amour est plus fort, pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, peace and love 4 ever
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 269
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.