Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 104
Invisible : 0
Total : 108
· QUOIQOUIJE · M@ry Re@d · Syrille · Vieille Cabane
13219 membres inscrits

Montréal: 5 déc 17:01:05
Paris: 5 déc 23:01:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Cher Arthur vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
374 poèmes Liste
3095 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 21 nov à 01:42
Modifié:  21 nov à 14:15 par marchepascal
Citer vertical_align_bottom

Cher Arthur

Arthur, ce week-end je suis repassé chez toi
Sur tes pas de vent mon esprit s'est envolé
Année après année, ton ombre à plein d'endroits
Meuse embrumée, la place Ducale animée

Ce quartier je l'adore, toute tes présences
Se retrouve partout ton image (affaire en or)
Charleville si solaire, ma préférence !
Dire que tu l'as fuie pour d'autres sorts...

Mais aujourd'hui n'est pas hier, je te comprends !
L'époque diffère, heureusement que voici :
Récité dans le monde entier par nos enfants,
Poésie apprise à l'école de la vie.

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
992 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 21 nov à 02:54 Citer vertical_align_bottom

Effectivement Charleville est jolie et à découvrir sur les traces d'Arthur le poète
ci dessous une photo personnelle que j'ai prise dans un petit restaurant Cours Briand à Charleville :-)

merci pour ton partage

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
547 poèmes Liste
11194 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 21 nov à 04:01 Citer vertical_align_bottom

Bonjour,

On apprend beaucoup dans les livres, dans les mots.
Et tout ça, en cadence dans le tumulte de la vie.
Catherine 😁

 
Syrille

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
637 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 21 nov à 08:57 Citer vertical_align_bottom

Merci pour ce bel hommage, fort bien senti.

Et merci pour la photo, Fried!

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1492 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 21 nov à 18:48 Citer vertical_align_bottom

Salut marchepascal,
Je me trouve dépourvu de repère culturel pour apprécier la totalité de ton poème. Mais il a une grâce en lui qui m'invite à connaître ce personnage. La photo illustre ce cadre nostalgique et la quête ou l'enquête que tu décris si bien. verso

 
glycine


Même silencieux, les mots font du bruit... alors j'écris le soleil et la pluie
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
175 poèmes Liste
1111 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 22 nov à 18:47 Citer vertical_align_bottom

Un bien bel hommage rendu à Rimbaud
Comme tous les hommages que tu rends à des artistes dans différents domaines, on y lit de la passion et j'aime beaucoup cet engouement.
Belle semaine

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
450 poèmes Liste
5121 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 nov à 01:54 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Marchepascal,
Toujours beaucoup de délicatesse dans ton écriture pour ce bel hommage à Arthur.
Amicalement.
Pierre

  Pichardin
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
6681 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 27 nov à 09:05 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Marchepascal

D’accord pour faire hommage à la poésie de Rimbaud beaucoup moins pour l’hommage au personnage, en fait Rimbaud a renié la poésie et était plus devenu un marchand d’armes ou un trafiquant en tous genres, de nos jours on pourrait même dire un golden boy, on s’éloigne de la poésie non?
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
374 poèmes Liste
3095 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 29 nov à 01:41
Modifié:  29 nov à 01:56 par marchepascal
Citer vertical_align_bottom

Merci pour votre passage dans les rues de Charleville Mézières

Je trouve cette ville très chaleureuse, les gens sont très agréables, ouverts, les restaurants excellents, la piscine de l'autre côté de la meuse vivifiante, un conseil, vous pouvez y aller faire un petit pèlerinage, y rencontrer aisément les lieux où a airé RIMBAUD...
Une atmosphère ne peut se ressentir qu'en étant sur place
Et j'en suis persuadé, vont remonter des mots poétiques pour votre prochaine poésie...

À bientôt de vous rencontrer sur place


marchepascal, sur la place Ducale

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 160
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0735] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.