Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 9
13464 membres inscrits

Montréal: 16 juin 22:42:35
Paris: 17 juin 04:42:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Je suis mon repère. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 29 avr 2006 à 12:02
Modifié:  14 nov 2010 à 13:28 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Je suis mon repère.

Un reflet blême comme emblème
Les autres n'voit pas l'problème
J'me la joue à la Narcisse
Et tant pis si c'est un supplice
J'continue à m'regarder
En cherchant l'erreur qui s'est glissée
Dans ce tableau sans faille,
Dans ce masque qui ne s'écaille.
J'regarde ma vie qui défile
Et mes idées qui s'effilent,
Et au fil du temps j'me rends compte
Que rien n'est vrai dans c'qu'on raconte.

Je ne suis pas comme ils disent
Jeune adolescente en pleine crise.
Je ne suis pas celle qu'ils veulent croire
Petite fille sage sans déboires


Un sourire effacé,
Et j'fonce sans percuter
C'que j'fais là, où je vais
C'est juste histoire d'me défouler.
Je déambule dans les rues sales
Et peu à peu j'fais l'point, j'me déballe :
Mes idéaux sont partis en fumée
En même temps que cet espoir mort né...

En marchant j'me demande toujours
- Et j'mache mes mots, crois moi, -
Comment on peut contrôler son amour
Sans qu'ça laisse de graves séquelles en soi ?


Comment vivre une vie préfabriquée
Par des gens qu'on a toujours aimés ?
- Et être heureux malgré toutes ses souffrances.
Et vivre avec eux, se réjouissant de leur présence ? -
Comment leur faire comprendre qu'on n'en veut pas
"Même si c'est beau, c'est pas pour moi"
Comment leur expliquer qu'ils ont tort,
"C'est bien gentil, mais j'veux pas d'ton or."
Le Paradis c'est joli quand c'est spontané
Pas quand les gens t'l'ont préparé.

Je n'aime pas tous ces mondes merveilleux
Où la princesse est belle, où le prince est charmant,
Je n'aime pas les histoires où tout le monde est heureux
Et où les beaux couples s'embrassent sagement...


"On a pas la même vision des choses
Alors dis-moi, pourquoi tu t'imposes ?"
Mon Enfer vaut cent fois mieux
Parce qu'au moins... Nous, on est deux.
Ton bonheur n'a qu'un goût pâle, uniforme,
Parce qu'il n'y pas de choix, que des normes.
Une petite vie médiocre, pour éviter les embûches
Un mari, une famille, histoire de pas faire "cruche".
Mais si tu savais c'que j'en fais
De tes idées pré-mâchées.
J'en ai marre de tout accepter
Parce que d'habitude, c'est comme ça qu'on fait.

J'ai pas envie de marcher dans vos pas,
D'ailleurs j'me suis fais la promesse, - croyez moi, -
Que personne ne viendra plus jamais me manipuler.
Car j'ai décidé, dès lors... que ma vie m'appartenait.




[P.S: Un peu de moi, un peu d'autres. Un peu d'imagination, un peu de réalité. Un peu de tout, un peu de rien. Le tout dans des proportions qu'on ne peut pas connaître. En fait, quelques pensées à moi, une situation (quand je la vois chez les autres, qui me fait bondir) qui n'est pas la mienne.]

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Ladybird

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
1190 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
30 mars 2011
  Publié: 29 avr 2006 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

Toi, quelqu'un d'autre...

Peu importe. On ressens le tout.
Tes mots transportent, ouvrent les yeux.


Merci.
Marika

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 29 avr 2006 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Lullabye, je suis heureuse d'avoir réussi à me faire comprendre... Et que ça t'ai plu

Merci à toi.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
patrick dabard


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
16 juillet 2020
  Publié: 29 avr 2006 à 13:57
Modifié:  29 avr 2006 à 13:57 par patrick dabard
Citer     Aller en bas de page

Il est excellent ce texte, je souscris totalement à ce que tu dis.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 30 avr 2006 à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Un texte d'une lucidité énorme, une volonté d'authenticité, de construire ses propres rêves à partir de ses propres choix, d'ériger des idéaux et non d'hériter de conceptions préfabriquées et souvent romantiquement fades.

"Le Paradis c'est joli quand c'est spontané
Pas quand les gens t'l'ont préparé."

Bon anniversaire Julie et que cette dix-huitième année te mène vers ces desseins que tu t'es tracés!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 1er mai 2006 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

Un texte accrocheur !
J'ai beaucoup aimé le style spontané, les idées claires et tranchantes...
Bravo !

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 24 sept 2006 à 09:53 Citer     Aller en bas de page

Désolée pour cet énorme retard.

Patrick, Yvano, Amandarine, très touchée par vos commentaires. Merci mille fois.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1491
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0426] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.