Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 115
Invisible : 0
Total : 115
13208 membres inscrits

Montréal: 30 sept 18:51:34
Paris: 1er oct 00:51:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'alarme paradoxale virtuelle ! vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Onyme
Impossible d'afficher l'image
Quoi qu'il arrive, on en sort un peu plus fort ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2003
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 19 nov 2003 à 17:43
Modifié:  3 juin 2009 à 13:24 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

L'alarme paradoxale virtuelle s'active!
Lorsque deux être différents,
Émoussent leurs pupilles et rétines sur l'écran!
Tout semble être parfait lorsqu'on y est sur la rive.


Aveuglé par l'écran cathodique.
L'espèce vouée à cette démence technologie!
Espoir naissance et divergente de la vie.
Seul illuminé par l'artificielle mimique !

Accrochée à cet idéal pourri !
Tu t'envoles vers ce lieu inconnu,
Avec un personnage mystique construit d'un trait nu !
Par ton esprit cherchant l'amour et la vie.

Perdu et confus dans cette divergence communicative!
Tout semble possible à tout moment !
Lorsque seule tu désespères du temps lent.
L'amour ne peut qu'être réel !

Francis

  Sans cesse a la recherche, on fini par se trouver un peu plus ...
Cybeline


« Si le monde survit, c’est qu’il rêve de changer »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
3435 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2002
Dernière connexion
19 février 2019
  Publié: 19 nov 2003 à 21:17
Modifié:  19 nov 2003 à 21:19 par Cybeline
Citer vertical_align_bottom

À part les fautes, le côté un peu trop scientifique qui nous donne l'impression de suivre un cours théorique et le style plus ou moin poétique, j'aime beaucoup le sujet de ton texte...

Je crois que tous et chacun sur ce site ont vécu ce genre de sentiment avec une impression pourtant de réalité poignante...

quel piège tout ca...

tu fais de la poésie politique c'est ce qui te rend différent

Bravo Frankichou!

Bisoux
Annie

 
Onyme
Impossible d'afficher l'image
Quoi qu'il arrive, on en sort un peu plus fort ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2003
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 19 nov 2003 à 21:24 Citer vertical_align_bottom



Sans doute que vous avez remarqué, mes derniers poèmes
ont sonné l'alarme d'une nouvelle forme et style,
ce qui me permet de transmettre de nouvelle facette et concept beaucoup plus facilement.

Le style poétique, appartien à chacun, puisque même si il ne correspond pas à aucun style particulier, c'est merveilleux puisqu'il s'agit de quelques choses de nouveaux. Ce qui manque grandement à l'écriture de notre langue actuel, des écrits contemporains sur l'actualité. ce que je tend de faire tout en apportant une forme de réflexion, je choisi plusieurs moyens pour faire réflechir notamment la poésie.

Francis

  Sans cesse a la recherche, on fini par se trouver un peu plus ...
Cybeline


« Si le monde survit, c’est qu’il rêve de changer »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
3435 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2002
Dernière connexion
19 février 2019
  Publié: 19 nov 2003 à 21:31
Modifié:  19 nov 2003 à 21:32 par Cybeline
Citer vertical_align_bottom

Et bien très cher,

Je suis parfaitement d'accord en la matière qu'il faut évoluer mais l'art reste malgré tout autre qu'un article de journaux ou une recette de Kraft Diner voilà pourquoi on tente parfois de le rendre plus joli et moin banal

Je blague mon cher Frankichou tu le sais bien!!! J'adore tes textes car ils exposent la réalité sans aucune subtilité! Après tout pourquoi passer par 4 chemins quand on peut y aller directement?

Ta du talent en politique la poésie eeee c'est autre chose

Je suis baveuse, je sais je sais

Bisoux mon coeur
Annie

 
Onyme
Impossible d'afficher l'image
Quoi qu'il arrive, on en sort un peu plus fort ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2003
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 19 nov 2003 à 21:31 Citer vertical_align_bottom


MErci de ton commentaire,

Valter

Francis

  Sans cesse a la recherche, on fini par se trouver un peu plus ...
Onyme
Impossible d'afficher l'image
Quoi qu'il arrive, on en sort un peu plus fort ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2003
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 19 nov 2003 à 21:35 Citer vertical_align_bottom


Premièrement, je me considère pas comme un artiste, ni comme un politicien, si les gens veulent me voir ainsi, c'Est parfait !

Mais l'art ne demande que d'être modifié et changer selon notre perception de celle-ci, puisque la vraie art, n'appartien pas à aucun n'artiste, mais à l'art elle-même !

Laissons l'art s'exprimer selon notre vision propre à chacun !

Francis

  Sans cesse a la recherche, on fini par se trouver un peu plus ...
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 20 nov 2003 à 11:42 Citer vertical_align_bottom

Hé bien cher Francis... je ne sais pas pourquoi mais te lire me donne envie de t'offrir les paroles d'une chanson... ce sont les paroles de Lionnel Florence sur une chanson de Florent Pagny ( ma liberté de penser )

C'est ce que tu m'inspire à te lire ...

Quitte à tout prendre prenez mes gosses et la télé,
Ma brosse à dent mon revolver la voiture ça c'est déjà fait,
Avec les interdits bancaires prenez ma femme, le canapé,
Le micro onde, le frigidaire,
Et même jusqu'à ma vie privée
De toute façon à découvert,
Je peux bien vendre mon âme au Diable,
Avec lui on peut s'arranger,
Puisque ici tout est négociable, mais vous n'aurez pas,
Ma liberté de penser.

Prenez mon lit, les disques d'or, ma bonne humeur,
Les petites cuillères, tout ce qu'à vos yeux a de la valeur,
Et dont je n'ai plus rien à faire, quitte à tout prendre n'oubliez pas,
Le shit planqué sous l'étagère,
Tout ce qui est beau et compte pour moi,
J' préfère que ça parte à l'Abbé Pierre,
J' peux donner mon corps à la science,
S' il y'a quelque chose à prélever,
Et que ça vous donne bonne conscience, mais vous n'aurez pas,
Ma liberté de penser.

Ma liberté de penser.

J' peux vider mes poches sur la table,
Ca fait longtemps qu'elles sont trouées,
Baisser mon froc j'en suis capable, mais vous n'aurez pas,
Ma liberté de penser.

Quitte à tout prendre et tout solder,
Pour que vos petites affaires s'arrangent,
J' prends juste mon pyjama rayé,
Et je vous fais cadeaux des oranges,
Vous pouvez même bien tout garder,
J'emporterai rien en enfer,
Quitte à tout prendre j' préfère y' aller,
Si le paradis vous est offert,
Je peux bien vendre mon âme au diable,
Avec lui on peut s'arranger,
Puisque ici tout est négociable, mais vous n'aurez pas,
Non vous n'aurez pas,
Ma liberté de penser.
Ma liberté de penser.

Bien à toi

 
Onyme
Impossible d'afficher l'image
Quoi qu'il arrive, on en sort un peu plus fort ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
132 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2003
Dernière connexion
14 octobre 2018
  Publié: 21 nov 2003 à 16:13 Citer vertical_align_bottom


Merci de merveilleux commentaire,

Je ne connaissais malgrès par cet artiste et encore moins la chanson que tu m'a transmise ! Alors, merci de me faire découvrir autres choses

Bien à toi

Francis

  Sans cesse a la recherche, on fini par se trouver un peu plus ...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 953
Réponses: 7
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.