Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 87
Invisible : 0
Total : 91
· JYL · saldday
Équipe de gestion
· Emme · Maschoune
13226 membres inscrits

Montréal: 8 févr 12:48:55
Paris: 8 févr 18:48:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: au Port de Brest vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 :: Répondre
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 21 nov 2003 à 02:22
Modifié:  12 juin 2009 à 07:22 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom



AU PORT DE BREST
à David, mon petit marin, mon petit frère





[center]Au port de Brest est un navire
Il porte le nom d'une femme de guerre
La Jeanne d'Arc s'en-va-t-en mer
Dedans l'est un marin au cœur gros de soupirs…



[left]Six mois loin de la terre de France
Loin des villes de son enfance
Et tant de souvenirs en son âme qui pleure
Et tant de rêves aussi, de jeunes filles en fleurs…


En la douce Bretagne sa mère toute fière
Parle de la campagne à la famille entière
Et dans la capitale sa sœur compte déjà les jours
Le petit qu'elle porte sera là au retour !


Ne pleure pas matelot
Tu reviendras bientôt
Des projets pleins la tête pour construire ta vie
Des euros plein les poches pour toutes tes envies !…


Regarde matelot
La mer est ton cadeau
Elle lavera tes blessures
Et forgera pour toi une brillante armure.



Tu n'as plus de maison ni de père pour y croire
Petit soldat perdu qui connaît trop le noir
Des solitaires nuits, tu n'as pas pris de femme
Encore pour éclairer ton cœur d'une flamme…


Mais le bout du voyage existe aussi pour toi
Tu rentreras au port et trouveras ta voie
Après le tour du monde la terre est bien petite
Et tes mains construiront enfin ta réussite.


Ne pleure pas matelot
Tu l'aimes ton bateau
Et portes haut le nom
D'une soldate sans galon !

Regarde matelot
Ce matin tu es si beau
Que toutes les filles du pays
Veulent pas qu'tu t'en ailles…



[center]Au port de Brest est un navire
Il porte le nom d'une femme de guerre
La Jeanne d'Arc s'en-va-t-en mer
Dedans l'est un marin au cœur gros de soupirs…



  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 21 nov 2003 à 05:42 Citer vertical_align_bottom

Merci Valter, pour ce commentaire si élogieux et si émouvant. Tes mots savent me toucher...et je suis toujours aussi heureuse de te lire, que ce soit dans tes réponses ou dans tes propres poèmes.

Oui, "mes hommes" je les aime et je veux le crier au monde dans mes écrits. Une femme ?...La petite Victoire saura certainement m'inspirer beaucoup de poèmes et me révéler une forme nouvelle d'amour...

Bisous, et encore merci de tout mon coeur pour ce message de toi !

  VOLCANE
Don José


worm_in_hole.gif
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
28 octobre 2003
Dernière connexion
17 juin 2004
  Publié: 21 nov 2003 à 05:45 Citer vertical_align_bottom


"Vas petit mousse
Le vent te pousse"...
Le frère d'une amie
Ne peut être qu'un ami
Bonne chance à lui !
On dit que "partir c'est mourir un peu "
Mais non, c'est vivre beaucoup !
Un jour il chantera :
"Et d'aventure en aventure
De port en port"... etc
Tu es famille, Volcane
En plus de ce sens de l'amitié
Je t'apprécie aussi pour çà...
Bisous

  Don José
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 21 nov 2003 à 07:19 Citer vertical_align_bottom

Chère Volcane

Cet Amour qui t'anime pour les tiens est tellement touchant... La famille ce sont nos racines... des racines qui lorsque nous en sommes séparées provoques certains manques puis regrets.

Superbe poème

 
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 22 nov 2003 à 04:41 Citer vertical_align_bottom

Merci Univoque, pour ce petit clin d'oeil à mon frère...et pour tout ce que tu me dis.

Ton petit poème me ravit et me touche, comme l'écume vient caresserla peau que le soleil mord sur la plage...

Merci mon ami FOREVER

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 22 nov 2003 à 04:54 Citer vertical_align_bottom

Phoenix, tes mots me touchent et je en sais pas si je mérite un tel hommage... En tout cas, tu as raison, sur un point : la fougue et la violence des flammes cache parfois leur douce clarté et leur chaleur. Mais c'ets un secret qu'il faut garder au fond de ses yeux et de son coeur.

Merci pour ce témoignage de ta fidélité et de ta sensibilité poétique.

Amitié

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 22 nov 2003 à 05:20 Citer vertical_align_bottom

Un grand merci, Isola pour ton commentaire...Tes passages sur me spoème sme font toujours autant plaisir, tout comme te lire toi aussi.

Amitiés.

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 23 nov 2003 à 09:42 Citer vertical_align_bottom

Aujourd'hui c'est la dernière fois que je t'ai vu, p'tit Dav...Hier soir je t'ai offert ce poème et je sais que malgré ton silence et ton sourire tu as été autant ému que moi. Ton navire part dans une semaine, et je vais avoir du mal à ne pas pleurer, ce matin du 2 décembre, lorsque j'imaginerai La Jeanne fendant les flots argentés et bleus de notre Bretagne, en route vers l'aventure...avec un parmi plus de six cents marins, un que j'aime et qui s'en va...

Bon vent ! Comme ils disent dans la Marine, petit frère !...

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 24 nov 2003 à 02:21 Citer vertical_align_bottom

Merci Valter, pour ta présence et ton amitié en ce moment...J'y suis très sensible et je me souviendrai toujours de tes mots.

Bisous

  VOLCANE
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 24 nov 2003 à 05:11 Citer vertical_align_bottom

Un superbe poème à la gloire des marins et de leurs bateaux
Mais surtout un amour pour la mer.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 24 nov 2003 à 05:18
Modifié:  26 nov 2003 à 02:16 par Volcane
Citer vertical_align_bottom

Merci pour ton message, Opéra, je suis vraiment très touchée de tout ce que tu me dis...Excuse-moi de pas t'avoir répondu plus tôt...

En tout cas, je te remercie d'avoir écrit ces mots aux côtés des miens, et je suis très honorée de tes remarques.Je suis heureuse que tu aimes autant me lire.

Bisous. A bientôt j'espère sur nos poèmes...

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 25 nov 2003 à 07:20 Citer vertical_align_bottom

Merci Jean-Paul pour ton avis...J'aime toujours découvrir tes mesages pleins de sens et de poésie.

Amitiés à toi et au plaisir de te lire !

  VOLCANE
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 27 nov 2003 à 02:35 Citer vertical_align_bottom

Le quotidien d'un matelot : la solitude et l'éloignement.
Un espace de vie restreint malgré l'immensité qui l'entoure.
Mais le temps est ennemi comme allié, il cicatrise les plaies
J'aime énormément Volcane, je fais suivre à un copain...Breton qui se prénomme David.
SQ

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 27 nov 2003 à 04:57 Citer vertical_align_bottom

Merci de tout mon coeur, Idem, pour ces douvces et apaisantes paroles...Je suis heureuse que mon poème t'ait plu au point que tu l'envoie à un homonyme de mon frère ! Trop marrant...Enfin, sache que ce geste m'honore et je t'en remercie aussi.

Amitiés.

  VOLCANE
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 27 nov 2003 à 10:12 Citer vertical_align_bottom

Eh bien, moi aiss, j'ai bien aimé ce poème tout en musique,
ma chère Volcane... Par bout, ça me faisait penser un peu
au Port d'Amsterdam de Brel...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 28 nov 2003 à 02:01 Citer vertical_align_bottom

Salut Lograth !
Contente que tu aies aimé aussi celui-là...
C'est drôle que tu aies pensé au Port d'amsterdam de Brel, parce que c'était une de mes chanson favorites il ya quelques années...pour sa mélancolie et sa violence larvée. Mais cette fois, j'ai plutôt pensé à des ballades celtiques, en écrivant ce poème.

enfin, au moins, la richesse d'interprétation ne manque pas, et j'en suis très heureuse.

Merci à toi.
Amitiés.

  VOLCANE
Kri

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2779 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
18 février 2021
  Publié: 29 nov 2003 à 20:07 Citer vertical_align_bottom


 
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 30 nov 2003 à 08:23 Citer vertical_align_bottom

Merci Krishna !!!

Gros bisous à toi...

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 1er déc 2003 à 02:07 Citer vertical_align_bottom

Merci pour tes vers, Vae Soli...Puissent-ils, avec les miens, lui porter chance.

Mon petit marin quitte Brest demain et j'ai le coeur en pleurs, malgré que je sois heureuse pour lui...

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 3 déc 2003 à 06:16 Citer vertical_align_bottom

La Jeanne s'en est allée
Avec mes larmes salées
Avec le temps qui passe et fait si mal
Les soldats sur le pont entonnaient leur chant mâle...

  VOLCANE
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 16 déc 2003 à 02:33 Citer vertical_align_bottom

Cela fait aujourd'hui 15 jours que tu es parti, mon petit marin...Quel temps fait-il en mer ? Le soleil est le même certes, mais de quelles couleur est le ciel que tu vois en ce moment ?...Tout ça je l'ignore et la distance qui chaque jour se creuse dans les flots, me fait mal...

J'espère que tu te portes bien. Si tu te connectes à une escale et que tu me lire, je serais tellement heureuse...

  VOLCANE
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2293
Réponses: 35
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0449] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.