Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 69
Invisible : 0
Total : 74
· ode3117 · Xuyozi · André · zouzou31 · Jean-Claude
13737 membres inscrits

Montréal: 27 juil 11:14:15
Paris: 27 juil 17:14:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le sirop des solitudes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 7 août 2006 à 02:35
Modifié:  7 août 2006 à 06:30 par Didier
Citer     Aller en bas de page

La passion distille les sens jusqu’a la quintessence de leur nature. Cette cinquième essence n'est-ce pas, celle de la vie qui court, celle des sens enchantés jusqu’aux limites des voyages possibles ici-bas.
Mais l'émotion d’un jour s'estompe, comme une gazelle d'Afrique s'enfuit derrière les buissons en de petits bonds gracieux. Vain serait-il attribut d’éphémère ? Le bateau des amours a tant gîté aux vagues des folies que l’effroi du silence toujours revenu, nous tue.
La mélancolie est douce à ceux qui la goûtent, sirop sucré des solitudes que l’on dilue dans nos larmes. Parfois l'étranger vous demande face à tant de certitudes, si vous avez un cœur ? On ne répond à ces questions qu'en souriant d'un air gêné, mais l'on croira d'autant plus que vous n'en n'avez point !
J'aime regarder le temps qui passe et son mystère. J'aime me dire en fixant le miroir, ne vois-tu rien venir ? Au loin de ma tour, qu’elle soit d’ivoire ou de sable, tout là-bas dans la plaine, la poudre poudroie certes, mais du haut des remparts où souffle l’air bleu, la solitude c'est toi qui n’es pas encore venue.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18976 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 7 août 2006 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Ahem

C'est inspiré mais c'est pas une suggestion ça

Je déplace dans Autres, si tu veux mettre ailleurs msg moi Didier !

Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 7 août 2006 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

OK!

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 10 août 2006 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Oh oui Didier, ce sont des mots qui me parlent... et qui parleront certainement à beaucoup...
Délicatement déposés...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 10 août 2006 à 09:13 Citer     Aller en bas de page

Délicatement déposes...
C'est une expression qui sonne bien rond, je ne sais pourquoi. Peut-être les deux "dé" du départ de chaque mot.
Amitiés.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 14 août 2006 à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Merci du petit mot.
Didier

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 17 août 2006 à 00:06
Modifié:  17 août 2006 à 00:07 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Tu es probablement japonaise ; j'aime le raffinement de ce pays. Je le connais un peu pour y être allé plusieurs fois, surtout sur l'île de Kyushu au Sud.
Sucrée-salée, aigre-doux, tout l'art de l'Orient...
Merci à toi, et vive les belles lettres.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 18 août 2006 à 07:52 Citer     Aller en bas de page

La fuite...
Le mot lui-même, comme l'air sortant d'un ballon en sifflant, sonne en "fuuiiiii".
Le mot, le son et le geste semble ici réunis.
Amitiés

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 18 août 2006 à 15:38 Citer     Aller en bas de page

"la solitude c'est toi qui n’es pas encore venue." : voilà des mots qui portent en leur sein la grace de l'espoir mais avant tout l'élégance du poète!

J'ai aimé ma lecture, riche d'esprit et de sensibilité!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 21 août 2006 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

Plus d'un an que tu es ici Didier et je crois que je ne te découvre qu'aujourd'hui, celà est presque impardonnable tant ta poésie me ravit, celui ci en prose est exquis et malgré la forme il a plus de mélodie de rythme que maintes poèmes en vers.
mieux vaut tard que jamais
amicalement
jc

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 21 août 2006 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Et ben !
Merci à tous, que dire...

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 12 sept 2006 à 14:10 Citer     Aller en bas de page

Que de poétisité je retrouve dans ton poème, tout en prose mais délicatesses!
le sirop des solitudes...Quel beau titre, et ça a le goût sucré mais amer de la solitude de l'homme....
Bises à toi
Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 13 sept 2006 à 09:32 Citer     Aller en bas de page

C'est gentil, merci.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 29 mars 2007 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Venise,
Hum...avec un léger retard je te remercie pour ton commentaire.
A plus tard probablement au hasard de nos écrits.
Amitiés,
Didier

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 1er févr 2008 à 19:36 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Didier, une des belles proses que j'ai lu, tout à fait sucrée, salée.Bravo. pour le partage de tes écrits.Amitié. Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 2 févr 2008 à 01:33 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Okana.
Didier

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 1er mars 2011 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

La quête reste l'objet d'une vie, et je ne crois pas qu'on puisse toucher les rêves que l'on se fabrique. C'est peut-être mieux ainsi, c'est fait pour ça.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15871 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 9 juil 2011 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Le sirop de la solitude ...pas toujours agréable à boire et ...pourtant ...il faut le prendre...

Beau poème un peu collant ...


galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 10 juil 2011 à 04:08
Modifié:  10 juil 2011 à 04:09 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Bah, je me dis que les sirops donnent aussi parfois l'ivresse. Il suffit de bien lire l'étiquette !
C'est bien agréable pour moi que tu sois venue en prendre une cuillère l'espace d'une ligne.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 11 juil 2011 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

Adorable papillon, peut-être te ferais-je boire un soir de tempête des élixirs inconnus de toi.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 5 août 2011 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Cet élixir est puissant, il est bon, il est la vie dans chacune de ses minutes.
Ah au fait, je suis content que tu aies pu t'en procurer un flacon.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3113
Réponses: 20
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

L'arbre de vie (Autres)
Auteur : Billie
Je tourne carré (Autres)
Auteur : Billie
Tout sang vole (Autres)
Auteur : Billie
Rêves de chimères (Autres)
Auteur : Epsilon Cygni
Un papillon sur ton épaule (Autres)
Auteur : Little stella
Grains de sable... (Autres)
Auteur : Billie
Jour de marché (Autres)
Auteur : Epsilon Cygni
Les humains de passage (Autres)
Auteur : Fontclaire
J’ai vu (Autres)
Auteur : Tilou8897
A dos l'essence (Autres)
Auteur : THOMAS
Un emprunt au ciel (Autres)
Auteur : Billie

 

 
Cette page a été générée en [0,0483] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.