Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Satche
13200 membres inscrits

Montréal: 5 mars 07:52:11
Paris: 5 mars 13:52:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: le croisé et la sarrasine (aude_doiderose et mourad) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1]
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 2 juil 2009 à 16:27
Modifié:  2 juil 2009 à 16:44 par mourad
Citer     Aller en bas de page

Le Croisé et la Sarrasine

Poème érotico-épique écrit à quatre mains par aude_doiderose et votre servant.

Lui
Que le souvenir de ta peau porte une épée
Qui sabre en pensée les rêves les plus fous
Que l’empire de ta beauté contraigne au respect
Et que ton absence gèle une mer en courroux

Elle
O mon sublime amant que n'es tu près de moi
Viens combler mon creux brûlant, je te veux
Mon lit est vide hélas le vent souffle et j'ai froid
Franchis l'espace aux cris de mes désirs furieux

Lui
La guerre est mausolée de ma virilité
Plus ardente et vivante qu’elle fut auparavant
Je survivrai pour tes autels et ma lubricité
Dans ton ivresse pourfendra les démon d’antan

Elle
Garde ton corps intact mon absolu guerrier
Ne parle pas d'assaut où tu perdrais la vie
Berce-moi donc d'amour et non d'adversité
Murmure-moi suavement comme je te fais envie

Lui
Je ne suis par tes mains qu’une ombre de satin
Depuis qu'en te touchant je baptisai ta chair
Dès lors je prononçai les vœux d’un sacristain
Pour allumer un cierge à tous tes sanctuaires

Elle
Ta pensée me pénètre en tendres agonies
Je ne peux me soustraire à tes douces prières
Ton absence est pour moi comme une maladie
Ton corps était mon si voluptueux hier

Lui
Et si par malheur je passais par les armes
Je prierai et le ciel et le vent et la terre
Qu'il pleuve sur ton jardin un torrent de mes larmes
Et qu'y fleurissent des myrtes en guise de cimetière

Elle
Sois vainqueur mon superbe et tue tes ennemis
Et chevauchant les mers reviens moi plein de gloire
Je caresse doucement mon amour raffermi
Le brasier de mon corps la nuit sera ton phare

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 542
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0161] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.