Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 30
· actuaire · ode3117
Équipe de gestion
· Ashimati
13230 membres inscrits

Montréal: 4 févr 04:28:41
Paris: 4 févr 10:28:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Vague à l'âme (duo Predatore-florence) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
florence

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
512 commentaires
Membre depuis
6 juin 2004
Dernière connexion
26 avril 2006
  Publié: 13 juil 2004 à 18:26
Modifié:  16 nov 2009 à 15:30 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom


Blues,vague à l'âme, peur de ton silence,
Larmes au bord de mes cils, vide existence,
Sans toi, mon ange, j'ai mal
A en hurler, douleur animale.




Loin de toi, mon âme se morfond,
Insupportables émois de mon être au plus profond
Car dans mes songes, je me noie dans tes yeux, dur malaise
Tant ici esseulé je me meurs de tristesse.



Délié de mon port d'attache, tu vogues
Et moi sur la mer houleuse de mon verre, je tangue
Alcool chauffant ce vide, ce néant
Je coule au fond, sentiments aliénants



Brûlure solitaire,froideur nocturne,
Ta chaleur me manque, princesse diurne,
Ton sourire m'offrait chaque jour des roses
Mais cette distance nous séparant les fane, vie morose



Submergée par les flots du désespoir, la voile de ma raison
Se déchire en mille lambeaux, dérive de mon âme...
Aux confluents de la folie, la précieuse flamme
De ma vie s'éteint doucement, froide saison



Vers toi revenir je le veux ma bien aimée
Loin de toi je ne peux, ma passion
Eloigné de ton corps, ma vie s'éteint en émotions
Car cette solitude me transperce telle la lame tranchante d'une épée



Et ces paroles portées par le vent, espoir
De te retrouver au détour d'un doux soir
Ma flamme se réanime, lueur d'une vie meilleure
Aux creux de tes bras,de mes rêves, tu en seras le tendre veilleur



Reine de mes jours, déesse de mes nuits,
L'espoir toujours en mon être s'épanouit.
Tes mots me caressent, me réconfortent
Toi ma forteresse jusqu'à mon retour reste forte


Predatore
Florence

  florence
starnight


Le temps n'est plus si chaque instant est profitable.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1051 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2003
Dernière connexion
31 décembre 2012
  Publié: 14 juil 2004 à 07:46 Citer vertical_align_bottom

Ca, pour être un poème d'amour triste, c'est un poème triste, en effet ... bien joué donc !

Votre duo est tout à fait réussi car vous avez tous deux suivit le même fil de l'histoire.

Bravo !

Seb

  Seb
florence

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
512 commentaires
Membre depuis
6 juin 2004
Dernière connexion
26 avril 2006
  Publié: 14 juil 2004 à 17:23
Modifié:  16 juil 2004 à 03:54 par florence
Citer vertical_align_bottom

Merçi a tous les deux pour vos commentaires alors voilà pour chacun ...

florence

  florence
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 août 2022
  Publié: 16 juil 2004 à 11:05 Citer vertical_align_bottom


Un amour triste, mais moi je lis l'espérance, et pour les deux, alors non pas triste.
Amitiés
Nuages

  Eve Lindep
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier 2022
  Publié: 16 juil 2004 à 11:42 Citer vertical_align_bottom

Très beau duo et une note d'espèrence qui émerge de cette rivière de mots tristes.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1525
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0229] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.