Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 31
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 14:09:56
Paris: 19 oct 20:09:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes d'horreur :: Soirée érotique:chap 2 (c&c) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
♥Val♥


How can you break my fucking heart, and tell me you still love me
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
251 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
5 janvier 2011
  Publié: 12 jan 2006 à 21:51
Modifié:  18 août 2008 à 14:07 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Voici le chapitre deux:







La sonnette retentit, il était là. Je me levai et allai regarder dans le petit œil de la porte pour m’assurer que c’était bien lui. Je reconnus immédiatement ses magnifiques yeux bleus clairs, ses belles lèvres sensuelles, son petit nez parfait et son beau teint bronzé. Comme il était beau! Même si son visage était déformé par l’œil, il restait très séduisant. Je devais me ressaisir, je ne devais pas me laisser aller. J’avais tout planifié et ce n’est pas son air séduisant qui devait tout gâcher. Je pris la poignée et la tournai pour ensuite me pousser en ouvrant la porte de manière à ce qu’il ne puisse pas me voir en entrant. Il entra et quand il se retourna pour me regarder l’expression sur son visage se figea. On aurait dit qu’une lueur d’amour traversait ses yeux, mais je m’aperçus que ce regard n’était pas ce que je croyais. Je me rendis compte que ce fameux regard, le même qui m’avait charmé à notre première rencontre, que j’associais toujours à de l’amour n’était rien d’autre que du désir sexuel. Je me souvenais de notre première soirée comme si c’était hier et encore plus de notre première sortie officielle. Annabelle avait décidé de me sortir, ma meilleure amie, elle avait appelé tous nos amis. Ils voulaient me changer les idées parce que Nicolas venait de me laisser. On avait décidé d’aller dans une rave, mais l’envie me manquait. Comme je ne voulais pas les décevoir je décidai d’y aller quand même. La soirée venait de commencer que déjà toutes les filles qui m’accompagnaient dansaient avec des garçons qui les avaient invitées. J’avais poliment refuser ceux qui me l’avaient demandé. Je me retrouvai seule au bar avec un drink en main et je buvais en les observant s’amuser. Soudain le plus séduisant des garçons qui se trouvaient dans la salle vint vers moi. Il s’assied à côté de moi et me regarda droit dans les yeux. Il avait des yeux tellement extraordinaires, jamais je n’en avais vu de si beaux. Il m’invita à danser. Je ne pus lui refuser. Comme par magie, j’oubliai Nicolas et toute la tristesse qui m’habitait depuis déjà une semaine. Je dansai durant des heures et on parlait de choses banales. Ses compliments si touchants et ses petits trucs de séductions, eurent le dessus. Il m’avait envoutée. Je devais l’avouer. À la fin de la soirée, il me demanda mon numéro de téléphone. Je lui donnai. Il se pencha pour m’embrasser, mais je me détournai et lui dis simplement que je n’étais pas prête, il était peut-être très séduisant, mais je venais de sortir d’une relation qui était assez sérieuse. En plus, on venait à peine de se rencontrer, ma confiance est assez difficile à gagner. La première semaine, il m’appelait souvent pour me revoir. J’avais peur, je ne voulais pas avoir encore mal, et revivre la même expérience pénible, alors je persistais à dire que j’étais trop occupée. Mais je discutais au téléphone avec lui quand même. Après deux semaine, je cédai et nous nous somme donnés rendez-vous à un restaurant. La soirée fut merveilleuse, nous avions parlé de beaucoup de choses, nous nous sommes rendus compte que nous avions des points en commun. Tous les deux n’avions plus de père, le sien est mort suite à un cancer. Le mien, lui, n’est pas mort. Je ne savais tout simplement pas où il était. Lorsque j’étais petite mon père trompait ma mère en cachette. Il l’a fait pendant plusieurs années et quand elle s’en est rendue compte, elle l’a jeté dehors. Mais l’amour qu’elle éprouvait pour lui était si intense qu’elle voulu le revoir, mais il avait disparu avec sa maitresse. Ma mère malheureusement se laissa mourir alors c’est ma tante qui m’avait élevée. Parler de tout ça à Tommy fut réconfortant parce que je sentais qu’il me comprenait mieux que quiconque. La soirée se termina vite et nous devions rentrer. En me déposant chez moi, il me demanda s’il pouvait entrer, mais je refusai. Et je rentrai dans l’appartement. Après m’être dévetie pour aller me doucher, puis ensuite me coucher, le son de la sonnette retentit, je pris soin de mettre une robe de chambre et allai ouvrir. Il était là avec comme prétexte qu’il avait oublier quelque chose. Je le laissai entrer. C’est alors qu’il me prit dans ses bras et referma la porte. J’essayai de lui dire que je n’étais pas prête, mais il n’écoutait pas. Après l'avoir averti, il insistait plus. La panique m'envahit. Comment osait-il? Il m'embrassait plus passionnément. Ses mains devenaient plus insistantes. Il commença à défaire ma robe de chambre...

  -xXx-Val-xXx-
~justnothing~
Impossible d'afficher l'image
La beauté est une irréalitée créée par l'homme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
669 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2005
Dernière connexion
25 juillet 2014
  Publié: 13 jan 2006 à 18:08 Citer     Aller en bas de page

on est trop en suspent, quand est-ce la suite?

Au plaisir de te relire, Manue

 
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 14 jan 2006 à 09:14 Citer     Aller en bas de page

Violeur à l'horizon!! Tous à couvert!!

J'espère qu'elle va se vanger de lui!! Qu'il va souffrir!!

Bon ça y est,je suis devenu sadique...

C'est p-e parce que ton récit est trop bon!!

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
♥Val♥


How can you break my fucking heart, and tell me you still love me
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
251 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
5 janvier 2011
  Publié: 14 jan 2006 à 23:12 Citer     Aller en bas de page

Bon le chap 3 sen vien dans pas long il est presque fini!

  -xXx-Val-xXx-
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2473
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0180] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.