Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 135
Invisible : 0
Total : 137
· doux18 · Jean-Louis
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 13:12:19
Paris: 3 août 19:12:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes érotiques :: La gazelle et le fauve amoureux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Loïc Lacam
Impossible d'afficher l'image
Le poète a carressé la plume de l'oiseau et l'oiseau a fait de même.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2020
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 24 août 2020 à 03:37
Modifié:  24 août 2020 à 11:56 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


La gazelle et le fauve amoureux...

Je t’épie du regard comme guette sa proie,
Caché dans les fourrés, le félin indocile.
Tendu jusqu’à trembler sans bouger toutefois,
Si ce n’est à l’instant ce battement de cils !

Tu avances impassible ondulant sous tes pas,
Sensuelle apparition dans la moiteur torride.
Derrière les artifices faisant feu de tout bois,
Le décolleté plongeant vers les limbes humides.

Rien encore ne transpire entre les hautes herbes...
La soie de la fourrure d’un noir encre de chine,
Ne laisse deviner que le carmin superbe
De ces lèvres ourlées, délicieuses babines.

Tu te figes soudain cambrée et frémissante,
Pour scruter chaque bruit en humant l’alentour.
Attentive aux senteurs que la brise alimente,
de la proie consentante et du fauve d’amour.

Tu reprends ta foulée déliée et altière,
En laissant deviner sous ta peau suave et sel,
Le muscle rebondi et les fesses guerrières,
De ton corps élancé de fébrile gazelle.

Je te poursuis déjà, passager d’un sillage,
Prêt à tous les élans, jusqu’à prendre le mien.
Au moment tant voulu ou c’est à l’abordage,
Que je vais m’élancer pour te saisir enfin.

Mon désir frénétique et ma louve de faim,
Te ratent de très peu lors du premier assaut.
Quand d’un bon fulgurant tu échappes au destin,
Qui t’attend, que tu espères et fait froid dans le dos.

Le poids de ma carcasse sur ton corps haletant,
Fiévreux et transpirant que le désir enflamme,
Je t’écorche des griffes tout autant que des dents,
De la robe, des dentelles, qui protègent ton âme.

Intemporels festins de voluptueux frissons,
Lorsque s’offrent les corps aux langueurs pénétrantes...
Tu te fais plus vorace jusqu’à la déraison,
Quand tes crocs dans mon cœur soudainement tu plantes !

Vaincu, abandonné, échoué sur la plage,
Aux rives inespérées du grand fleuve Amour.
Victime enamourée d’une lionne «cardiophage»
Déguisée en gazelle, qui terrassât mes jours.

Loïc Lacam

  La poésie n’est pas une façon de parler de la vie, mais son synonyme.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
10561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
2 août
  Publié: 24 août 2020 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci LOIC,
j'ai beaucoup aimé cette dynamique de fauve.
et sans savoir pourquoi, ton texte a éveillé en mes pensées cette petite histoire.
un père blanc en Afrique se trouve en plein soleil, face à un lion majestueux
le lion semble penser à son cascroute, le blanc implore "dieu"
les doigts croisés, à genoux, les yeux au ciel.
"mon dieu, faites que ce lion soit un bon chrétien"
assis sur son train arrière en religieuse posture, les yeux au ciel.
"mon dieu, béni bénissez le repas que je vais prendre"
est-ce ce passage qui m'y y a emmené ?

"Intemporels festins de voluptueux frissons,
Lorsque s’offrent les corps aux langueurs pénétrantes...
Tu te fais plus vorace jusqu’à la déraison,
Quand tes crocs dans mon cœur soudainement tu plantes !"
je te souhaites aussi de t'épanouir au sein de notre famille virtuelle de LPDP
ais des curiosités et tu auras des amis et des commentaires, si, si, c'est vrai.
de SAM

 
Loïc Lacam
Impossible d'afficher l'image
Le poète a carressé la plume de l'oiseau et l'oiseau a fait de même.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2020
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 24 août 2020 à 04:44 Citer     Aller en bas de page


Merci beaucoup Sam

Ton message m’a touché, et m’a bien fait rire.
Le groupe LPDP est très riche, très varié et coloré, ce qui n’est pas pour me déplaire...

encore merci à toi.
Loic

  La poésie n’est pas une façon de parler de la vie, mais son synonyme.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 717
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0198] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.